15/10/2007

Marathon (3) : Caméra embarquée...

Pour ce qui est de ma journée du 14/10/2007. Je vais la rassembler sous un  post pour moi, pour si un jour j’ai Alzheimer, je puisses venir relire ce post tous les matins et me souvenir de ce marathon. Bien sûr, vous, vous pouvez aller directement au post suivant qui est sur tous les autres etéistes !

14/10 – 5h30 : Mint me sort de mon sommeil. J’enfile mes pantoufles et descend retrouver la table de déjeuner préparée par Charlotte la veille (elle est aux petits soins !). Au menu : tartines au jambon, Frosties, yoghourt, jus d’orange, banane ! Heureusement qu’on a 3 heures pour tout digérer !

14/10 – 6h10 : je remonte et trouves Charlotte qui n’est pas sure que ce soit une bonne idée de partir si tôt pour faire un marathon… Mais quand on aime…

14/10 – 6h45 : C’est parti pour l’entrée du Parc puisque Michèle nous avait bien dit d’être à l’heure ! On retrouve Anne et Stefan qui avait eu la même recommandation de Michèle. Suivent Marc, Philippe (qui venait juste faire la navette !), Catherine, Albert, Awen et ses amis français mais toujours pas de Michèle et Jean-Luc ! Bon, ils finissent par arriver et nous voilà parti vers la capitale !

 

DSC08419
 

 

14/10 – 7h45 : parcage près de la bourse et premier problème technique : à force de boire de l’eau je dois vidanger n’importe où dans les rues de Bruxelles… Les 4 premiers marathoniens se font conduire à destination par Philippe pendant que les autres attendent ou prennent le métro pour rejoindre le départ.

14/10 – 8h30 : Tout le monde est là et on se concentre sur son sujet. Découverte « en vrai » de Pierre et Julien.

14/10 – 8h45 : je rentre dans le box de départ, porte 3h30 mais j’avance et je me retrouve près de la porte des 3h00. Je croise Philippe avec qui je parle du tracé et de son marathon avec Sébastien. Détente généralisée. Je suis serein. Une dernière photo et un bisou d’adieu à mon cœur et je rentre dans ma course. Sur la photo, à l'arrière, mon futur compagnon de course que je ne connais pas encore... J'en reparlerai !

 

DSC08438

 

14/10 – 9h00 : C’est parti ! Concentré des les premiers mètres. Une descente, ne pas aller trop vite pour qu’elle serve d’échauffement. Le ballon de 2.59 va trop lentement sur le début, je lui prends 20 mètres. Mon cardio arrive calmement à 168. Je prends le rythme entre 168 et 172 pendant 35 kms ! Les kilomètres n’ont pas l’air super précis mais ça donne une bonne idée de ou on va. 4ème kilomètre, palais de justice, le ballon 2.59 me dépasse à un rythme trop élevé. Je vois Pierre qui le suit et je le préviens qu’il risque d’aller trop vite s’il le suit. Il tiendra jusqu’au 28ème km et finira en 2.59.30 ! 2 minutes après le ballon !?! Je les laisse partir et discute un moment avec un concurrent. Entrée dans les tunnels, ce n’est pas le plus drôle… mais je tiens mon rythme et ça c’est bien. Petite balade dans les bois avec l’ami d’Awen qui me dépasse. Je profite d’un demi-tour du circuit pour saluer Fab qui me semble bien proche et Pierre un peu plus loin. Ma moyenne semble restée stable et mon cœur ne bouge pas d’un  poil. Je profite des descentes pour relancer la machine et je gère les montées de pied de maitre. Je rate le chrono des 10 kms, j’attends celui des 11 pour me faire une idée des possibilités. Entre-temps, je profite des boissons énergétiques et de l’eau des ravitos. Ils sont nombreux mais uniquement liquide ! Je n’aurai droit qu’à 3 morceaux de banane pour ce qui est du solide, c’est un peu peu pour moi mais ça va. 14ème kilomètres, à Meslin j’étais à 1h01, ici 1h00m00s ! Est-ce que l’exploit est possible ? Attention pas d’imprudence, il reste encore 2/3 de la course ! Ca roule, je ne fait que dépassé des gens, la descente qui m’avait fait souffrir aux 20kms de Bxls est avalée en dépassant 3 concurrents ! Le plat qui suit commence à se remplir de gens et les encouragements sont toujours les bienvenus. 17ème, l’avenue de Tervuren est en vue, ça va commencer à monter ! 2 kms au train ! je fini par dépassé celui qui est devant moi et je passe au semi en 1.30.30 ! L’exploit se rapproche surtout que mes puls sont restées dans la bonne zone. Partie en légère descente jusqu’à Tervuren, je me balade, ça va toujours et au 24 ème kilomètre je croise les kenyans qui en sont à leur 30ème ! Je rentre dans Tervuren et là mes oreilles se demandent ce qu’il se passe ! Une cornemuse au loin ! Charlotte serait-elle venue jusqu’ici ?? Ca me rebooste ! et je suis reparti au quart de tour ! Je croise pour la première fois mon compagnon de route pour le reste du marathon, on finira à 10 secondes. Le Parc de Tervuren se fait à un bon rythme, je regarde le chrono au 28ème (2/3 de fait !) 2.00.00 !!!! c’est encore possible les 3 heures ?!? Calme, le trentième arrive et le corps commence à se dire qu’il en a suffisamment. J’espère récupérer lors de la descente du parc vers bruxelles mais avant il y a une terrible montée de 200 mètres super-raide ! Une fois passée la surprise, le moral fait le reste. 30 ème kilomètre, je dépasse un homme qui m’avait battu à Namur ! Le moral est toujours là. Mon compagnon du jour aussi mais doit s’arrêter un petit instant… Il me rattrapera un peu plus tard. Jusqu’au 35ème, je commence à sentir les kilomètres mais ça va. Par contre dans la descente vers la rencontre de ceux du semi, ma cuisse droite décide de devenir dure comme de la pierre. J’hésite, je réfléchi, je plie et déplie la jambe en courant pour décoincer le muscle mais il n’y a que deux solutions : s’arrêter ou tenir jusqu’au plat ou ça devrait s’arrêter… J’ai tenu ! et ça m’a reboosté pour les derniers kilomètres que j’ai cru faire à une super vitesse mais en fait je suis resté constant ! 41ème kilomètre, je revois mon compagnon à 50 mètres, je pousse pour le dépassé et le pousser pour faire moins de 3.00.00. On passe le 42ème ensemble ! Je fini à fond en cherchant le chrono. 3.02.03, un cri de joie et les mains aux ciel et puis l’arrêt, le corps ne se fait pas à la station debout sans bouger… vite encore un AA (ça ne fait que le 12ème…), ça passe, on reçoit une couverture qui fait du bien et je marche avec le sourire jusqu’à ceux qui on crié mon nom lorsque je sprintais pour les remercier ! C’est fait et je suis un athlète à tout jamais !!!!

 

Alors, j'ai pas l'air d'être à fond peut-être ?? Avec au fond avec son dossard mon compagnon du jour ! Il était partout !

 

DSC08569

 

Et voilà, décontracte, je l'ai fait les doigts dans le nez !

 

DSC08576
 

 

Yapuka savoir ce qu’on fait les autres… Ce sera le prochain post ! (comment j’entretiens le suspense, on dirait du Stephen King !)

Celui qui lit cette phrase peu aller se coucher maintenant...

Commentaires

Peu de choses à dire, c'était parfait. Ta course fut parfaite, exemple de régularité et de maîtrise. Absolument bravo, qu'est-ce que j'aurais aimé t'accompagner! Mais pas à ce rythme. Je te souhaite surtout et avant tout encore beaucoup de belles années de jogging, tout en plaisir. Et qui sait, peut-être un jour avec Charlotte??

Écrit par : Seba | 15/10/2007

Félicitations Ben voilà, ça c'est fait.
Belle performance.
Vivement le prochaine :p

Écrit par : cowmic!!! | 16/10/2007

Bravo Bravo pour cette course qui fait envier tout le monde

Bientôt dans le club des moin de 3h00 c'est grand


Félicitations

Écrit par : mathieu | 16/10/2007

Les commentaires sont fermés.