03/10/2008

Comment se préparer mentalement à un marathon...

On peut trouver dans tout bon livre ou site internet comment s'entrainer au vue d'un marathon. Combien d'intervalles longs, combien d'intervalles court, de sorties longues, de kms d'endurance... Evidemment, si on ne suit déjà pas ces conseils, on a beaucoup de risque de le rater... Mais on a beau suivre à la lettre ce genre de conseil, on n'est jamais assuré de réussir son marathon et c'est un peu ça qui fait la beauté du geste !

En effet, le mental sert à faire au moins la moitié du parcours et on ne le connait qu'une fois le départ donné. On peut le préparer mais une fois le départ donné si on est mal parti c'est très compliqué de le changer en cours de route... Si le mental ne te freine pas au début, il ne te freinera pas au 5ème km, ni au 15ème mais au 30ème ce sont tes jambes qui te freineront... Si ton mental te freine trop au départ, il aura du mal à t'aider  pour rattraper le temps perdu... Si tu n'y crois pas au départ, tu ne te retrouveras pas soudain avec une grosse envie de faire une perf au milieu du parcours.

Par contre, il peut changer entre la veille et le jour même et même à 30 minutes du départ. C'est vraiment une donnée qui est très difficile à prévoir. Et l'expérience de ce genre de course n'aide que très peu à bien le gérer. En étant à mon 4ème marathon, j'essaye de me rappeler ce qui a été positif et négatif dans mes préparations passées et j'essaye de ne garder que le positif cette fois-ci. Ce qui n'est pas gagner, vous aller le voir mais les changements ne sont pas toujours mauvais...

Rappel :

marathonbeloeil
 

8/10/2005 : Beloeil : 4.10.08 dont 12 kms (1h40 !) de souffrance

marathonlux

27/05/2006 : Luxembourg : 3.51.26

marathonbru

14/10/2007 : Bruxelles : 3.01.55

12/10/2008 : Eindhoven : ?. ??. ??

Dossard et départ :

Lors des marathons de Luxembourg et de Bruxelles, j'avais mon dossard bien avant la course. J'avais même été le chercher moi-même, refusant que Jean-Luc ne le prenne pour moi. Je pouvais déjà toucher quelque chose pour me préparer ce que je n'avais pas su faire à Beloeil. Cette fois-là, je m'étais préparé « dans le vide » avec la peur de l'inscription en plus. A Eindhoven, c'est un peu fifty-fifty, j'ai le mail de confirmation mais le dossard je ne l'aurai que la veille si tout va bien et je ne sais pas si le placement est fait en fonction du temps du marathon précédent (avec 16.000 personnes ça devient important...). Il y a donc du pour et du contre pour l'instant en espérant être complètement rassuré la veille.

Les heures précédant la course :

J'ai aussi modifié mon entourage à chaque marathon : Beloeil :  nuit chez moi, petit déplacement. Luxembourg :  nuit chez Japy, déplacement plus long la veille. Bruxelles : nuit chez moi mais trajet avec le Club. Eindhoven : nuit à l'extérieur avec le Club et déplacement plus long la veille. Est-ce que ça va jouer ??? Difficile à dire mais à nouveau je ne le saurai que le jour même...

Météo et tenue :

Beloeil : temps chaud avec TShirt décathlon de base, short ¾ et casquette South Park - Saucony aux pieds pas neuves mais bien rodées ! Tshirt pas assez respirant pour la température du jour, short trop long et casquette inadaptée...

Luxembourg : Bruine fraiche bien rafraichissante, même Tshirt decathlon avec le singlet du Club en plus et short flottant court sans casquette. Ces bonnes vieilles Saucony étaient toujours au rendez-vous... un peu par peur du changement car de nouvelle nike attendait dans l'armoire... Le short, je ne le ferai plus car le frottement est beaucoup trop fort pour 42.195 kms. Tshirt+singlet... heureusement qu'il pleuvait !

Bruxelles : Temps sec et frais, singlet ETE avec short cycliste sans casquette, nike skylon de 2 mois. Le choix parfait !?!

Eindhoven : météo ??? j'espère pas trop de vent ! singlet ETE et cycliste avec BOB orange ? Nike skylon neuves de 1 mois (n'est ce pas trop court... ?)

Ravitaillements :

Ils seront nombreux mais ne pas faire l'erreur de Beloeil ou j'ai commencé à les utiliser au 20ème kilomètre... c'est beaucoup trop tard, j'avais soif et donc j'étais foutu !

Le parcours :

Mes 3 marathons étaient bien variés. Montées et descentes se succédaient et me donnaient un rythme. A Eindhoven se sera plat (7m entre le point le plus haut du parcours et le point le plus bas !) comment je vais gérer ça ???? Mystère !

La préparation :

Silly, test habituel de début de préparation : - 3 minutes sur l'an passé avec une superbe gestion de l'effort.

Chièvres : test de la vitesse habituel en milieu de préparation : - 1.30 sur l'an passé avec une superbe gestion de l'effort.

Marcq : sortie longue sur la marche adeps : c'est très dur, les muscles souffrent et j'ai du mal à boucler la boucle...

Meslin : longue distance au seuil pour savoir son rythme marathon... Gestion lamentable par rapport au but suivi mais superbe course : -5 minutes par rapport à l'an passé...

Ronquières : dernière course pour le fun : un peu trop rapide mais bonnes sensations au final...

Un peu trop peu de sorties longues me semble-t-il et difficultés dans la gestion de la vitesse des dernières courses. A voir. Deux semaines de vacances dans la préparation mais elles ont été bien gérées avec deux belles sorties pendant et une belle répartition des sorties avant et après.

Mental :

Je commence petit à petit à y penser (le nombre de posts vous le montre...) Mais il me semble que c'est plus lent que les autres fois... Je n'ai pas encore la grosse motivation mais je sens qu'elle arrive et j'espère que sera juste là au bon moment ! C'est curieux de tout miser sur un jour sans possibilité de changement. A chaque fois, ça mets cette petit dose d'adrénaline qu'on aime. Comme avant le Mont-Blanc, comme avant mes 3 autres marathons, comme avant tout défi débile...

Voilà, ça c'est le statut actuel... Difficile de dire si ça va marcher (ou plutôt courir...) mais j'y crois !

09:45 Publié dans Général | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Saint Thierry Salut Thierry,

Je commencerais pas te remercier encore une fois pour tes paroles qui m'ont aidé à arriver au bout de mon semi dimanche... Et oui, sacré Saint Thierry :p

Je te souhaite le meilleur pour dimanche, je penserais fort à toi et aux autres ETEistes.
Que tes pas soit légés, que ton mental soit au taquet et que ton temps soit exceptionnel !!!
Comme on dit chez moi : VA FALLOIR SE DONNER !!!

A bientot.

Saint Mic ;-)

Écrit par : Mic | 08/10/2008

Les commentaires sont fermés.