16/07/2012

13, 14 et même 15 Juillet : 3 courses et un Couvin !

DSC_0555.JPG

On voit que j’ai fait un trail car un jeu de mot pareil ne peut se trouver qu’au milieu des bois après au moins 15 kms de boue…

Bon, par ou commencer ? Je vais tenter d’être structuré car il y a des choses à dire !

Soumagne

Les courses du vendredi soir ont toujours une ambiance particulière même du côté de Liège ! Comment je suis arrivé là-bas ? L’an passé, Easy m’avait parlé de cette course qu’il trouvait splendide mais on n’a pas su y aller et donc elle était un peu tombée dans les oubliettes de ma mémoire. Et puis, après une journée de folie déguisé en « six filles lisses », Stef me dit que son prochain objectif est le semi de Soumagne… Ni une, ni deux, je vérifie et je me dis que j’irai bien voir si elle réussit son objectif. Ca me permettra de fêter sa réussite ou, au pire, de noyer son chagrin si elle passe à côté. Ce que je ne crois pas une seconde.

Les semaines se passent et à une semaine de la course, le besoin de soutien psychologique se fait de plus en plus sentir du côté de Soumagne. Je vais donc aller découvrir la région.

Je suis super tôt à Liège et je profites donc pour aller à Belle-île, endroit de tous les souvenirs et en arrivant, je me rend compte que je fête les 15 ans de mon départ de Liège. C’est donc un peu nostalgique que je promène. L’heure d’aller à Soumagne arrive et je me rend sur le parking de l’organisation. Il y a 15 voitures. Il faut dire que j’ai un peu plus d’une heure d’avance… Je sors donc de la voiture et me dirige vers l’entrée du batiment. Une des 15 voitures klaxonne… Je me retourne pour la forme puisque personne ne doit me connaitre ici pour le moment. Une ombre me dit bonjour… euh… Easy ???!!!! Il semble qu’il arrive aussi tôt que moi sur les courses ! Je le laisse et vais chercher mon dossard. Je me change pendant qu’Easy dit bonjour à la moitié du peloton et je retourne à l’intérieur. Je croise Stef qui n’en mène pas large et qui repartirait bien en courant chez elle si elle s’écoutait… On se retrouve dehors à discuter pendant qu’easy s’échauffe pour nous. On finira quand même par aller voir les premières centaines de mètres pour voir si les jambes vont bien. Le départ est prêt à être donné et les nuages sont prêts à craquer… notre trio est au cœur du peloton en espérant ne pas avoir de pluie et partir pas trop vite car apparemment la deuxième partie du circuit est plutôt… sympathique. J’ai donc écrit sur ma main pour ne pas oublier (c’est une image…) : Ne pas suivre Easy ! Ne pas suivre ceux qui font 7 kms ! Après le 11ème, ça commence seulement.

Et c’est parti ! Je prend un bon rythme et le temps de décanter le peloton Easy prend quelques mètres d’avance. Ne pas suivre Easy ! Je le laisse partir mais il ne va pas bien loin car je tourne relativement bien ! Les 7 kms sortent du peloton. Premier ravito, je prend mon temps pour boire et Easy prend quelques mètres en plus. Sur ce ravel, je le vois de loin ! Je continue et je tente de caler E.T. convenablement. A cette vitesse, il bouge beaucoup plus qu’en endurance et le type qui me suit doit se demander pourquoi je remonte mon dossard toutes les 2 minutes… Arrivent les premiers mètres de boue du week-end ( et ce ne seront pas les derniers… loin de là !). Je m’amuse à essayer de voler au-dessus des flaques. On retrouve le macadam et je récupère un peu. Effectivement, jusqu’au 11ème, c’est tranquille mais déjà magnifique : vue sur toute la vallée. Je ne sais pas ce que je vois mais c’est beau ! 2ème ravito : personne ne se sert devant… Je m’arrête et je demande si c’est bien pour la course… oui ! alors, je me sers et je repars ! Effectivement, au 11ème, ça monte mais gentillement par contre la descente d’après… 1 kilomètre et demi à fond pour finir par remonter dans un sentier en cailloux-boue et redescendre sur macadam pour rentrer dans un bois sur un sentier de boue sinueux et en forme de montagnes russes et quand on croit que c’est fini, on passe derrière une voiture pour trouver deux escaliers avec une pente démentielle entre les 2 suivis par un faux plat (qui est plus faux que plat…) d’un kilomètre… euh… c’est bon, on peut arriver maintenant car là mes cuisses essayent d’exploser mon short tellement elles travaillent… Normalement, les 2 derniers sont plus roulants. C’est sans compter un sentier assez technique dans l’herbe et les flaques et le faux-plat montant qui mène à l’arrivée. Je vois Easy au bout de la rue mais elle est longue.. et comme je suis un peu grillé, je tente juste d’aller jusqu’à la ligne d’arrivée. Ce qui sera déjà pas mal… 1h28 ! Je suis super content car c’est pas du parcours de tapette !

Je mets une veste en plus pour le vent et je repars pour aller chercher Stef. Je vais l’attendre au bout du chemin herbeux. Elle arrive bien dans les temps et je me refais le faux-plat avec elle. Elle parle tout le temps !!!! C’est comme ça qu’on court à fond ???? Elle se dirige tranquillement vers une explosion de chrono digne des plus grands ! 7 minutes de gagnées en 1 an… Il était temps d’aller débrancher Easy qui se faisait électrocuter par une gentille masseuse et d’aller voir l’état du bar ! Et bien, à 3, on peut déconner pour douze ! C’est presque poussés dehors qu’on a dû quitter la salle. Heureusement Pierrot est arrivé à la fin pour me donner un ticket pour un coca pour que je redevienne sérieux pour la route ;-). Il ne restait plus qu’à retrouver Enghien en se félicitant des bons moments passés !

 

DSC06263.JPG

DSC06637.JPG


Tournai

Samedi, c’est à Tournai qu’on m’avait invité ! Depuis longtemps, ma sœur m’avait dit de fixer cette date car c’est le jogging d’amis de Kain et donc il fallait aller les soutenir. Moi, quand il faut se dévouer… Me voilà donc parti vers Tournai sous les orages. J’ai eu de la chance hier, ça risque pas d’arriver 2 jours de suite… A la vue de Tournai, je réfléchis un peu et je me rend compte que mon Bob a dû rester à la maison… Je me gare au plus vite pour vérifier et… c’est bien le cas !!!!! Il va falloir faire sans pour la première fois depuis août 2007 !! Heureusement, je me la fait cool !

Arrivé aux inscriptions, le soleil tente de prouver qu’il existe toujours ! Je me prépare et mets quand même ma veste pluie quasi par réflexe. Je finirai par courir avec ma veste en poche car la pluie est partie assez loin pour qu’on court au sec. Je retrouve ma sœur pour la première fois dans le même peloton que moi et toute la petite famille, David et Jonathan de l’ÉTÉ et on se prépare tranquillou pour un 11kms dans les faubourgs de Tournai.

C’est parti et je suis au bout du peloton. 1 km et voilà un chemin de pierres, boue, cailloux, flaques, hiboux, joujoux… et pas large du tout. Ca coince sévère car on essaye d’éviter les flaques ! C’est bien, je ne risque pas d’aller trop vite ! Je finirais par essayer d’aider une dame mais je pense que je l’ai juste grillée dans la montée car elle a eu un peu de mal après… mais elle a quand même sprinté pour être devant moi à la fin juste pour se venger (ce qu’on peut comprendre…).

Après cette visite du quartier, je suis reparti avec les 2 enfants rechercher les 2 parents. Jean-Mich’ d’abord pris en charge par les plus jeunes et ensuite Anne que je suivrais pour le dernier kilomètre qui était quasi celui de trop. Il est temps que ça finisse mais en même temps elle est plus rapide que ce qu’elle avait prévu ! On finira à 4 avec le retour de Colin et Martin. Evidemment, on s’est retrouvé au bar et puis chez eux pour la réhydratation dans les limites du raisonnable. Il ne restait plus qu’à retrouver Enghien en se félicitant des bons moments passés !

IMG-20120714-00032.jpg


Pesches

Dimanche,… quoi ? vous avez cru que c’était fini ??? C’est sans compter l’invitation surprise par le forum d’aller retrouver l’équipe du trail de Chimay sur le trail de l’eau Noire à Couvin ! Et si la moitié de l’ÉTÉ y va aussi, je suis bien obligé de suivre… En plus, c’est mon ongle qui m’a inscrit ! Et il m’a abandonné la veille au soir… salaud !

Je me retrouve donc à suivre Pat et Cath à 8.00 du mat’ sous une drache inouie sur le ring de Charleroi… mais qu’est ce que je fous là ?? On arrive à Pesches et le soleil se montre et les paysages se dévoilent. Je sais pourquoi je suis là ! 6 etéistes arrivent sur place pour leur montrer de quel bois on se chauffe ! et Seb et Audrey viendront encore grossir la troupe.

Je me rend compte que l’organisateur est l’homme-à-la-fleur que j’ai croisé quelque fois sur des joggings ! Bonne nouvelle, ça risque d’être bien organisé ! Je trouve Beno8 et je pars me préparer. Il est temps car la préparation fût laborieuse à la maison : plus d’Aquarius, plus de galettes… et tout ça Samedi à 20.00… donc camelbag avec gel à mélanger à l’eau qui ne m’a pas réussi à Hamoir… j’y crois à mort ! Par contre E.T. a trouvé une belle place dans le sac ! Il semble que pour la 3ème fois, je vais éviter la pluie en courant ! Avec JMJ, Phélèèèp, Mumu, Michel pour le forum… et une belle délégation de l’Acrho… je connais une grosse partie du peloton !

Et c’est parti ! Je mets 1 kilomètre à faire tourner la machine. C’est en macadam mais ça monte assez sèchement. Je trouve Beno8 et on commence à discuter. La vitesse est un peu rapide mais aucun des 2 n’a le courage de demander à l’autre de ralentir… donc on continue. Premier sentier de boue qui sera long de 28 kms !!!! On commence par descendre. Ben prend un peu d’avance. On tourne et on remonte et je me dis que je vais prendre un peu d’avance pour la descente suivante… On glisse, on patauge, la boue se change en rivière, les cailloux en racines, les petits ponts succèdent aux longues montées au train. On est en plein cœur de la nature et le premier ravito arrive et avec lui la pluie revient ! et pas le crachin… la bonne grosse pluie ! Mes lunettes ne me servent plus à rien… En montée, je dépasse et en descente, je me fais dépasser. J’essaie de gérer mon ravito mieux qu’à Hamoir mais c’est pas gagné… Beno8 est toujours dans les environs mais on ne se voit pas tout le temps. L’énergie est pompée par la boue. Ben a pris le large a la faveur d’une énorme montée après le 2ème ravito et c’est un vétéran de l’acrho qui partagera le chemin avec moi pendant quelques kilomètres. Il court avec Anne Favier qui est un  peu derrière. On longe un bois et on voit au loin les autres coureurs qui escaladent la colline à gauche… euh… je vais pas la faire à fond celle-là… Je laisse passer Anne Favier et je grimpette tranquillou car je sens que je suis limite. Ma gestion du ravito avec ce système ne s’est pas amélioré depuis Hamoir… Et bien tranquillou, ce n’ était pas assez lent… arrivé au-dessus, je n’ai plus de force, le vide total, je vois mon énergie en bas de la côte qui ne m’a pas suivi… il reste 5 kms !!!! Ca va être drôle ! Et avec le faux plat qui suit ça va encore être plus drôle ! Heureusement, c’est un trail donc on se fout du chrono et je ballade dans les bois : 27ème km (presque plat) : 13min05 !!!! Ah ! Fil comme le vent pile-poil ! 28ème kms, j’accélère comme une bête : 9min35… On n’est pas rendu !!! Heureusement pour moi, les 2 derniers kilomètres sont en macadam et en descente légère donc j’arrive à trotinner et à faire presque du 5min30 au km ! J’arrive un peu grillé juste comme il faut avec 15 minutes de perdues en 5 kms sur Beno8 et Anne Favier… Du grand art ! (du grand tard, oui !). Mais quel plaisir de promener dans cette nature avec un parcours aussi bien balisé malgré les conditions météo !

Changement de tenue et vite le plat de pâtes offert par l’organisation et la tournée d’annif de JMJ avec du saucisson apporté par Julie ! L’ÉTÉ vient de baptiser 2 nouveaux trailers (Christophe et Julie) qui risquent de revenir jouer dans la boue ! Et Seb a céé l’exploit en finissant 5ème de la longue distance derrière José Istace, excusez du peu !!! La 3ème mi-temps fût encore d’anthologie et j’ai même été jusqu’à la 4ème mi-temps chez des amis du coin ! A 20.00, il ne restait plus qu’à retrouver Enghien en se félicitant des bons moments passés !165931_416721048369188_1946518646_n.jpg

Petit jeu : une course gratuite à celui qui trouve ce que fait Julie...

DSC_0004.JPG

DSC_0008.JPG

DSC_0220.JPG

DSC_0396.JPG

DSC_0418.JPG

Celle-là, elle me rapelle celle du Mont-Saint Aubert avec Pat...

DSC_0427.JPG

DSC_0448.JPG

DSC_0494.JPG

DSC_0496.JPG

DSC_0554.JPG

DSC_0740.JPG

IMG-20120715-00034.jpg

Commentaires

Moi je sais la réponse de ton petit jeu :D

Écrit par : Audrey | 17/07/2012

Ce CR me rassure, tu es rentré à bon port. :p

Écrit par : seb | 18/07/2012

Encore un week-end de dingue hein... Tu m’étonnera toujours :-)

Écrit par : Rohnny | 20/07/2012

Les commentaires sont fermés.