12/11/2012

10 et 11/11/12 Un café, une bière et un peu de fromage...

 

Profitez de cette photo ou on ne nous voit pas sourire !

542953_10200135973547984_456757263_n.jpg

...Mélangez le tout et vous obtiendrez un weekend inoubliable !

Il faut bien commencer par le commencement ! Samedi midi, en préparation à la course de l'Acrho de l'après-midi à Tournai, j'ai mangé chez ma soeur et mon beau-frère. J'avais donc déjà fait Enghien-Tournai... Apéro et vin au menu, bien sûr ! Le départ fût un peu précipité pour arriver à temps pour avoir une place de parking. Sur les Acrho, on n'est pas tout seul ! Je voulais participer à cette course car elle est organisée par les accros des 5 clochers, groupe des plus sympathique du peloton sponsorisé par les cafés des 5 clochers, meilleur café au monde ! J'y ai retrouvé quelques etéistes : Jonathan, Axel, Jimmy et Fred qui revient aux affaires. Je croise encore quelques têtes connues et je retrouve Jean-Michel qui a donc suivi la même préparation que moi...

Le départ est donné et je pars calmement, enfin, je pense que je pars calmement... A la sortie du chemin de terre, au 2ème km, ou j'ai pris par le champ pour un peu délirer, je me rend compte que je suis en 4min30/km et que c'est encore un peu rapide pour mon retour récent. Je ralentis donc et je cherche un(e) compagnon de ballade. C'est au 4ème kilomètre que je trouve une dame qui a la vitesse qui me convient. Je décide donc de l'aider pour le reste de la course. Cette décision m'a permis d'assister à quelques passes d'armes sur le dernier kilomètre entre 5-6 dames. Quelle haine ! Ah, pas de cadeaux même sur une patronnée ! Et, il faut le souligner, ma duettiste du jour m'a remercié à l'arrivée ! Ça fait toujours plaisir ! Et après vérification, elle fait sa meilleure course de l'année ! Course rondement menée donc. Mais je devais partir assez vite car on m'attendais à Sivry pour la suite du weekend. Bien sûr, je suis quand même rentré dans le chapiteau et ce qui devait arrivé, arriva... une heure plus tard, je suis parti tout juste pour arriver à une heure raisonnable à Sivry...

Ici, le weekend ne peut se comprendre sans une petite explication préalable. Comment en suis-je arrivé à goupiller ces 2 journées ???

3 évènements se sont imbriqués pour finir en un grand n'importe quoi...

  • Philippe du forum a voulu sortir sa poubelle un soir et s'est cassé un os qui a un drôle de nom... résultat : 2 semaines le pied dans le plâtre.

  • François, ancien collègue, m'invite à son premier concert en tant que groupe : « My brother and I » qui a lieu le 10/11 au soir à Sivry.

  • Beno8 a lancé un groupe sur Facebook pour faire courir Philippe malgré son plâtre sans qu'il ne le sache ! Et par vote, on a décidé de le faire sur les 4 cîmes de Herf' puisque c'est une course fétiche de Philippe et qu'elle est roulante ! Cette course a lieu le 11/11... Et Philippe habite dans le coin de Sivry...

On sent le coup foireux arriver ??

Ça a l'air tellement clair sur papier que ce ne le fût pas... Philippe contre toute attente fût soigné assez vite. Philippe contre toute attente est assez difficile a surprendre voir même assez contre les surprises... Heureusement, Sylvie était là pour nous prévenir ! On a dû finalement le mettre au parfum du projet qui était au départ de le pousser dans une charrette sur les 4 cîmes vu qu'il était blessé... Quand il a su ça, il était soudain guérit et proposa de le faire en Run and bike... (la surprise préparée par le surpris, c'est un nouveau concept inventé par Philippe lui-même!). Pour faciliter les choses, il connait le groupe qui suit celui de François lors du concert du samedi soir et donc c'est à 3 (Philippe, Sylvie et moi) qu'on alla se préparer à une course de 33 kms assez roulante dans un concert avec bar incorporé... dans le coin de Chimay avec la Tournay que j'avais ramené, la préparation fût on ne peut plus...

Et c'est donc après... 4 bonnes heures de sommeil que nos 2 valeureux guerriers quittèrent la botte du Hainaut pour rejoindre Battice. Ils ne se doutaient pas qu'une journée de folie les attendait !

Déjà que le début du compte-rendu est assez spécial... mais voici le plat de résistance que je ne comprend pas encore moi-même... C'est donc...

la troisième partie du triptyque Liégeois !

Arrivés sur place, je me prépare directement pour pouvoir courir car on n'est pas parqué tout près. En tout cas, je prend tout le nécessaire pour une bonne course : ET, Hamtaro, mes baffles, mon camelbag... et Philippe met le Tshirt confectionné par Chacal. Avec un dessin de Philippe dans sa chaise roulante !

On va jusqu'à la salle et on trouve déjà JMJ, Beno8 et Yoda. Les vélos semblent interdits ! Ce qui n'arrange pas les affaires de Philippe ! Mais après recherche, il s'agit juste d'un truc pour nous mettre la pression et nous mettre la pression, ils ne sont pas prêt d'y arriver (ou alors au fût!). Ben va donc chercher l'engin ! Aux inscriptions, on retrouve Olivier et je fini de me préparer. Pierro s'ajoute au groupe avec Cédric et Giovanni. Stef vient voir notre départ en attendant de nous rejoindre plus loin. En attendant, je retrouve mon compagnon des 24 heures... et Krodesh.

Il semblerait que dans le groupe beaucoup ont pris soin de se préparer de la même manière... c'est à dire le nombres d'heures de sommeil inversément proportionnelle au nombre de dégré d'alcool dans le sang ! Bon, c'est pas le tout mais il y a une course à courir ! On se met tout au bout du peloton et on attend sagement le départ. On sent déjà que la motivation n'est pas à la course mais bien aux blagues débiles. Et pour ça pas besoin d'entrainement ! Ben part avec le vélo. Enfin, il part avec le vélo à la main... Première bête idée parmi tant d'autres, faire un jogging avec un vélo à la main...

C'est ce qu'on appelle être au bout du peloton !

 

480390_10200135963427731_1498065841_n.jpg


C'est parti ! Grande descente pour commencer qu'il va falloir faire dans l'autre sens à la fin. C'est Philippe qui donne le rythme et on commence à penser qu'il n'a jamais sorti ses poubelles ! Seul JMJ a des fourmis dans les jambes ! Il tiendra 2 kilomètres avant de partir à son rythme. On voit une énorme croix blanche de l'autre côté de la vallée et pour mettre un peu d'ambiance, je sors : « on ne va quand même pas aller là-bas ? »... La réponse fût un peu inattendue : « Si! ». Oups, il semblerait que cette course est un peu plus corsée que prévu ! On va commencer à faire attention à ce qu'on dit... et on va surtout commencer à faire attention au décor magnifique qui nous entoure !

 

Dalhem-20121111-00180.jpg

Herve-20121111-00178.jpg

 

IMG-20121111-00177.jpg

Pour les montées, je booste le groupe avec la musique et je l'arrête en descentes pour ne pas trop énerver les autres joggeurs. L'ambiance est vraiment sympa ! On voit les joggeurs de devant sur les cimes suivantes et petit à petit on se rend compte dans quoi on s'est lancé. Pour oublier, on décide de penser à autre chose et les joggeuses nous entourant nous aident. Ben prend l'avance et noue les liens nécessaires. Bon, avec son vélo, l'approche est assez risquée mais ça nous occupe. A partir de là, le CR risque d'être assez vague car les kilomètres se multipliant et la fatigue aidant les réactions commençaient à devenir bizarre. Et ce n'est pas l'arrivée en court de route de Stef qui arrangea les choses. Pour donner une notion du niveau de la course voici quelques exemples :

 

  • Une prière devant une chapelle au son de « Dominique » de Sœur Sourire...

  • Un tour sur un trampoline

  • Des raisins secs-confettis...

  • Des poubelles-ralentisseurs-toile-de-jute-pour-course-de-sacs...

  • Une génuflexion devant la tombe d'un aïeul avec pour résultat un genou écorché...

  • Un ravito à la canette de Jupiler

  • Un ramassage de gobelets pour aider les bénévoles

  • Ben qui a du mal à lire les kilomètres sans ses lunettes...

  • Les routes à poulies comme l'avenue de la loi

  • Les montées appelées des descentes dans cette région, un peu comme une mare de boue appelée sol spongieux à Chimay...

  • Une cime montée juste dans le temps de « Chef un p'tit verre on a soif ! »

et j'en passe ! Tout ça ponctué par les pauses pour Jo, notre photographe officiel qui était partout sur le parcours ! Et par les relais entre Philippe et Ben pour le vélo.

550336_10200135981228176_711595067_n.jpg

On a quand même l'air triste...

197181_10200135965347779_909805836_n.jpg

604082_495777413775916_1079974450_n.jpg

604123_10200135964027746_1168863153_n.jpg

C'est bien de s'amuser mais après 25 kilomètres, les troupes commençaient à fatiguer sévèrement. Et c'est au mental que certains finiront. Je suis dans ce cas là. Ravito du 25ème, je commence à m'étirer sérieusement en faisant semblant d'attendre les derniers... Mes mollets sont explosés et ça ne fait plus que monter ou presque. Je me dis que c'est parce que je ne suis pas à mon rythme donc j'accélère dans la dernière cime pour arriver en haut complètement grillé en espérant pouvoir attendre les autres... Mais ils sont plus rapide que prévu ! Ou moi plus lent que prévu... Giovanni va devoir me soutenir pour finir. Il en est à sa première longue distance de sa vie et j'ai l'impression qu'il vient de démarrer ! Mon orgueil en prend un coup surtout que le gros de la troupe (je ne vise personne...) nous lâche dans la dernière descente ! Je décide donc de réfléchir un peu . On peut le voir sur la photo. J'ai la tête du type qui calcul une racine carrée ou qui résous une équation du 4ème degré...

 

29367_10200135970027896_1612175729_n.jpg

Je dis à Giovanni que je vais faire la dernière montée à fond pour rattraper ceux qui sont devant et montrer un peu que cette course est roulante comme prévu ! Ce que je fais. Je dépasse donc le groupe et me lance dans un sprint dans le dernier mur au son de « Eve, lève-toi » dans mes baffles ! C'est avec étonnement que les chronométreurs virent arriver 2 types au sprint qui s'arrêtèrent juste avant la ligne pour attendre le reste du groupe avant de prendre le chrono. En effet, Ben m'avait suivi et on allait quand même pas arriver avant les autres !

On a donc attendu Philippe, Giovanni, Olivier et Stef pour passer la ligne ensemble. Pierro, Cédric et Yoda arrivèrent peu après.

Il était temps de profiter de l'assiette de fromage offerte par cette splendide organisation ! Ce qui permis d'entendre la vedette locale et la remise des prix. Le concert de Dire Straits restera dans les mémoires ainsi que la reprise d'AC/DC et de Luis Mariano (et oui, on n'a pas peur du mélange des genres...). Et on découvrit que le premier homme était un « trayeur urbain » et on trouvait ça bien ;-). Il faut admettre que dans la salle qui pour une fois sentait moins bon que les vestiaires (quand on sert du fromage de Herf' à tout le monde, il ne faut pas s'étonner!) l'ambiance est encore montée d'un cran et c'est avec la peur de devoir fermer les portes qu'on est parti !

Je ne comprend toujours pas comment on a réussi à rester groupés jusqu'à l'arrivée ou presque et comment on ne s'est pas fait arrêter par l'organisation pour tapage diurne... ! Mais quel plaisir de courir dans un tel décor avec des joggeurs qui ont le même esprit de course que soi ! Juste là pour prendre du plaisir et se marrer ! Je veux y retourner !!!!!!!!!!  SIOUPLE !!!!!

Merci à tous pour cette journée et les soirées à délirer dans le groupe secret de Phélèèp ! Rigolant

De nombreuses photos voyagent sur le net et une vidéo qui commence à faire le buzz avec un type qui saute au trampoline... mais bon, on va pas tout mettre ici Rigolant...

Pour ceux qui y étaient, n'hésitez pas à rajouter des exemples à la liste ci-dessus !

Les commentaires sont fermés.