20/03/2013

16-17/03 : Kain-Wavre-Bruxelles : Comment faire de la route en remplissant ses chaussures de boue…

 

IMG-20130316-00281.jpg

Comme les photos de Wavre-Bruxelles n’arrivent pas, je vais déjà vous raconter mon week-end en les attendant.

Comme j’étais pas loin du départ de l’Acrho du weekend et que je devais attendre 3 heures après mon nouveau pare-brise. J’ai été patienter sur les pentes du Mont ! Pas d’objectif en vue puisque j’effectue juste ma sortie détente du jour avec le peloton. J’arrive bien tôt pour pouvoir remercier le journaliste attitré du petit clin d’œil au Club dans le journal de Mercredi. Je peux aussi dire bonjour à Damien qui a pris en charge le nouveau système de chrono sur l’Acrho et qui à du travail vu le problème du jour qu’il solutionnera de main de maitre ! et finalement, je dérange les bénévoles qui ne sont pas encore prêts avec les dossards. A une heure et demi du départ, c’est quasi inadmissible ;-). Je m’installe dans la salle et j’attends patiemment le départ ou je retrouve Jean-Mich’ et Jimmy. Je les perdrais assez rapidement vu que je ne sais pas à quelle vitesse je veux courir… Finalement, je vais faire du Fartlek tout du long suivant les envies et le terrain. Je dois admettre que les 500 mètres de boue m’ont permis de m’amuser comme un petit fou à passer là ou les autres ne passent pas et je n’ai pas su me freiner dans la descente du reposoir… C’est donc un peu juste pour pouvoir retourner chercher mon auto que je suis arrivé sous le portique et que je suis reparti vers d’autres horizons.

 

6311_10200763313467230_306011784_n.jpg


Dimanche, j’avais rendez-vous avec mon nouveau test pour le 7. Test de la vitesse sur du long entre Wavre et Bruxelles. Une des plus belles courses que j’avais découverte il y a 2 ans. Cette année, j’allais utiliser les cars pour aller jusqu’à Wavre avec rendez-vous avec Greg. J’arrive encore une fois assez tôt et avec mon dossard « porte-bonheur » je mange mon repas préparé le matin. C’est là que je croise Ben07 et Folichon ! Toujours dans les mauvais coups ces 2 là ! Je fini de manger et ils partent se préparer. C’est Greg qui arrive. On va se placer dans le car et on y retrouve Ben et Folichon. C’est parti ! Ça fait un peu voyage scolaire. Ça ressemble un peu à l’ambiance du train d’Hamoir. Encore plus sympa que quand on va directement à Wavre, finalement ! Une fois arrivés, on retrouve JMJ et on attend, dans le froid et le vent, le départ. Je croise les gens du JET qui semblent bien nombreux et je me place dans les premières lignes tout en sachant que le premier kilomètre n’est pas propice à un départ en trombe !

 

45204_10200755910802168_2116162457_n.jpg


On lâche les fauves et c’est parti pour 25 kms de bonheur ! Le parcours est toujours aussi enchanteur. Je traverse cette région que je connais peu via les petits quartiers résidentiels, les ruelles, les chemins de remembrements, les bois… quel plaisir. En plus, la difficulté est juste assez élevée pour freiner les ardeurs mais pas trop pour pouvoir quand même prendre un bon rythme. Je ne fais que dépasser ceux qui pensaient qu’ils partaient sur un 10 kms facile… et me voilà déjà autour du Lac de Genval. Je vérifie que sur le plat je sais garder ma vitesse marathon et j’attends la remontée. Celui qui m’accompagne m’interpelle : « A nouveau en prépa-marathon ? » Je réponds poliment que oui et lui demande qui il est. On s’est vu exactement au même endroit il y a deux ans et on avait parlé de nos préparations marathons respectives… comme quoi je ne suis pas le seul à avoir des habitudes…

Dans la montée, je le laisse et retrouve un autre futur marathonien. C’est ça aussi que j’aime sur cette course. Ceux qui la gère correctement parlent entre eux ! Pour la finir convenablement il faut être à un rythme qui permet de parler alors on parle ! Lors de cette montée de Genval, je dépasse un des frères du JET que j’avais en point de mire depuis le début. Il accompagnait un autre du Jet qui lui est toujours devant. Je finirai bien par le rattraper ou il finira bien par fatiguer… enfin, j’espère…

La boue commence à s’inviter au menu. Dans un petit chemin de terre d’abord avant le ravito. C’est encore raisonnable bien que celui de devant reste calé par une crampe à cause d’un pas un peu trop large pour éviter une flaque. De mon côté, je continue à prendre plaisir. Ravito et c’est reparti à bonne allure. J’arrive déjà dans la forêt de Soignes et toujours accompagné de près ou de loin pour l’autre futur marathonien. Le terrain devient propice à la déconne et il ne reste plus que 8 kilomètres. A la troisième flaque, je n’arrive plus à me tenir et je hausse un peu le rythme pour traverser la boue à travers tout. Je commence petit à petit à dépasser et celui du JET se rapproche ! On arrive au passage délicat sous un pont. Ce n’est plus de la boue mais la maison de Shrek au grand complet ! Celui devant moi n’apprécie ce milieu qu’avec modération et cherche avec précaution le centimètre carré sec. Comme il ne trouve pas, il attend tranquillement au milieu du passage que ça se passe… et c’est moi qui passe en faisant le guignol et en criant comme un damné : « Yaaaaaaaaahhhhhhhhhhh » ! Je ne suis pas sûr que l’autre a réussi à passer de l’autre côté… Grâce à ça, je rejoins notre ami du JET, juste à temps pour le ravito.

Plus que 5 kms et là, je me lâche ! c’est en légère descente et donc je fonce. Mon nouveau compagnon s’accroche ! et on est parti pour 3 kilomètres de feu ! Mais ça ne me suffit pas. Il me montre ceux qui l'ont lâché un peu avant et je décide d'essayer de le venger ! Et je le laisse pour aller rechercher celui du CEPAC. On revient sur la route, je reprend 2 coureurs et je m'approche de ma cible. Dans la descente, entre lui et moi, un couple qui fini le 16 kms. Mais l'homme a une allure familière... impossible... mais si, c'est Beno8 !!!! Un bonjour vite fait et je raccroche ma cible. Encore un de dépassé et juste au pied de la dernière montée, je suis à 2 mètres du but mais il a autant de réserve que moi, voir plus... et il relance ! Je n'arriverai pas à le reprendre mais qu'est ce qu'on a ri !;-) 1h52m que je suis parti et c'est déjà fini... dommage ! Yapuka saluer Ben et sa dame correctement et Yoda qui était là aussi. Je vais chercher mon Tshirt et ma gaufre et voilà déjà JMJ qui est bien content de sa sortie aussi. Le vent me fera partir assez vite avec encore une petite parlotte avec 2 membres de runniong nation qui passaient par là. Une journée des plus sympathiques donc et encore un test de réussi ! Vivement dans quelques jours...;-)

Commentaires

Bravo à toi, encore une belle course... Bonne continuation.

Écrit par : Rohnny | 21/03/2013

Merci pour les 3 km "de feu" c'était bien sympa, ça restera un bon souvenir ;-) Bonne continuation pour l'entraînement !

Écrit par : Didier | 23/03/2013

Les commentaires sont fermés.