22/04/2013

Le mois d’Avril : Le mois des marathons…

IMG-20130406-00324.jpg

Je vous ai laissé avec le CR de mon marathon de Cheverny qui débutait ce mois d’Avril un peu spécial. Je pensais en avoir fini avec le marathon cette année mais j’en étais loin…

Le 14 avril, deux fêlés du forum m’avaient invité à courir pour le Télévie. En ce mois d’avril, je ne pouvais pas refuser une telle offre. Le télévie est devenu quelque chose de particulier depuis que j’ai vu une partie de sa grande soirée dans ma chambre d’Antwerpen la veille de mon marathon. J’ai donc accepté cette proposition même si l’idée de la course était des plus saugrenue. Ils me proposaient de faire des tours de 900m pendant 5 heures et ils m’ont demandé combien je comptais en faire. Sachant que j’allais sortir de mon marathon, je proposais un petit 42,195 kms bien connu des coureurs… Alea jacta est !

Le jour dit, je me suis donc retrouvé à tourner autour du lieu de rendez-vous en cherchant par ou rentrer en voiture alors que je ne suis ni motard, ni cycliste, ni oldies, ni membre d’un groupe de tuning. Jouant de mes charmes, j’ai réussi à rentrer pour placer mon bolide juste à côté de la ligne de départ ! Que c’est bon de connaitre les organisateurs ! J’avais préparé ce grand jour comme il se doit par une soirée des plus sympathique loin des conventions du marathonien moyen… Tout était prêt pour ne pas se prendre la tête et tourner sans stress dans le Parc que je découvrais. J’avais pris E.T., bien sûr, mais aussi Hamtaro qui ne se tient plus quand on parle de tourner en rond en endurance. Et il voulait aussi faire son marathon puisqu’E.T. avait eu droit au sien !

JVL_1224.JPG

J’ai donc tourné et tourné encore jusque quand la maison s’envole… Je fût soutenu par le Webmaster en personne ! Dozo et Pierrot, les instigateurs de cette bête idée. Jo, notre photographe attitré. un club du coin venu faire mumuse aussi sur ce parcours mais surtout par 2 supporters de choix qui venaient s’entrainer en m’accompagnant pour quelques tours (Emcy et Stacy). La bonne humeur était au rendez-vous ! Pas une seconde je me suis ennuyé ! Du délire à tous les étages ! Une fois le marathon fait. J’ai retrouvé mes 2 compagnons qui avaient été visiter le site pour se rendre compte que la buvette était quand même fort loin ! J’aurai voulu une petite mousse pour la fin des 5 heures et Emcy trouva la solution dans son coffre… un bac de Jup prêt à l’emploi ! Les derniers tours avec la bière à la main n’ont pas permis de donner une belle image des joggeurs aux passants ahuris de voir une dame avec un cône sur la tête et une bière en main, un type avec sa bière aussi et un troisième avec un ET, une peluche et sa bière aussi… et on appelle ça des sportifs… J’en ai donc terminé en faisant un peu plus de 48 kms dans une indifférence de bon aloi. Ce qui nous permis de continuer la journée sous le soleil en bronzant au milieu d’un rond-point et en regardant passer les voitures tunées et les motos.

533917_10151640852000039_181511989_n.jpg

524222_447792765300952_554053737_n.jpg

JVL_1176.JPG

73332_447791795301049_1834463986_n (1).jpg

JVL_1530.JPG

Comme d’habitude, toute histoire Liégeoise se finira dans un Quick…

quick.jpg


Cette fois, c’était sûr, je n’allais plus entendre parler de marathon avant un moment. J’ai donc été redécouvrir le bois de Hal avec le Club pour un petit 21 kms très fun avec Pat et La Flèche. On était tous les 3 en mode cool et on a bien rigolé sur ce splendide parcours ! En plus l’ÉTÉ était en nombre et le soleil était présent ! Que demander de plus ?

 

922756_10200976952208065_897422328_n.jpg


C’est le lendemain que j’allais retrouver des marathoniens. J’avais prévu les 10 miles d’Antwerpen pour un peu les mêmes raisons que j’avais accepté le défi du Télévie et aussi pour traverser la ville au milieu de 25.000 joggeurs ! Mais le matin,je connaissais 3 marathoniens ! Je décidais donc d’aller tôt sur place pour les encourager ! C’est ce que j’avais décidé mais apparemment la SCNB, non… le train que je voulais prendre était supprimé. Je n’irai pas jusqu’à dire que c’est la faute du seul type qui traversait Enghien à cette heure matinale mais presque… Bon, solution après avoir pensé aux marathoniens auxquels j’avais conseillé de prendre le train, prendre la voiture jusqu’à Vilvoorde et là réessayer le train ! Ca devait m’éviter de trouver une place de parking à Antwerpen. Pour arriver au passage des marathoniens à temps, j’ai encore évité le tram car à cette heure ils ne sont pas nombreux. En même temps, je suis arrivé bien tôt puisque je pensais qu’ils partaient à 9.00 et ils sont partis, comme indiqué partout, à 9.30… J’ai eu le temps de bien me placer au 6ème kilomètre… J’ai vu passer les 3 marathoniens connus : un en mode concentré mais lucide (juste un petit signe de tête), un en mode concentré et complètement dans sa bulle (le regard au loin) et le troisième en mode je cours un marathon aujourd’hui ??? Stefan a fait un petit détour pour venir me dire bonjour avec le sourire ! Incroyable ! J’ai vraiment cru qu’il allait sortir une bouteille de nulle part et m’offrir l’apéro ! Mais il a quand même continué.

Je devais aller chercher mon dossard si je voulais pouvoir prendre le temps de voir les arrivées. Ce qui fût fait ! Au passage, j’ai réussi à acheter des chaussures de ville dans un village marathon… Bon, c’était une marque que je connaissais et que je recherche depuis longtemps et la vendeuse avait de bons arguments ;-) ! Assez ri ! retour de l’autre côté de l’Escaut pour l’arrivée ! A l’arrivée du 10ème marathonien, un anglais me demande :

  • « C’est le premier ? »

  • « Non, le premier est passé il y a 20 minutes »

  • « Pourquoi on l’applaudit alors ? »

  • « … »

Comment expliquer l’inexpliquable ????????

Les minutes s’égrennent et la pression monte. 2h55 de course et pas d’Easy… 2h57… les ballons de 2h59… je stresse…ou est-il... 3h02… 3h04… enfin un maillot rouge à l’horizon et je le vois passé, il souffre mais n’a pas l’air si mécontent de lui. Le stress revient 3h15… C’est le Sham que j’attend maintenant… 3h20… et là il arrive déjà ! 3h22 ! et il a l’air content de lui ! Du grand art ! Pour le dernier, Stefan, j’ai un peu plus de temps mais c’est moins précis vu sa position au 6ème kilomètre et je n’ai pas le temps de stresser ! il arrive devant le ballon des 3h59 !!! Génialissime !

Je vais le rejoindre pour avoir ses impressions et on se dirige vers la GroenPlaats. Là, on pense déjà à se séparer quand un cri me vient du fond du McDo… Le Sham qui fête sa victoire contre lui-même ! Et bien, je vais l’aider à fêter ça ! La terrasse à côté fera l’affaire ! Après avoir vu autant de coureurs, je n’ai plus envie d’aller suer et ça me fait bien plaisir de fêter ça avec lui. C’est lui qui devra me rappeler que j’ai une course à faire et on se séparera dans le tram. C'est quand même toujours émouvant de voir l'arrivée d'un marathon... Ces gars qui se sont battus contre eux-mêmes et qui arrivent avec leurs figures qui s'illuminent en voyant l'arrivée ou avec la grimace de celui qui donne les dernière gouttes de volonté qu'il peut trouver. Ca me retourne à chaque fois...

 

526491_10200978193719102_930187028_n.jpg


Je n’ai donc vraiment aucune motivation pour m’insérer dans les 25.000 joggeurs du jour. Je dépose mon sac après avoir attaché E.T. et je vais me poster au bout du peloton. 15h10. L’attente commence. Agréable sous un soleil splendide. On bronze. 15.30. La rumeur tend à nous faire croire que les premiers sont partis. Rien ne bouge… 15.45 : au loin les ballons de 1h45 commencent à bouger. Chez nous, rien… 15.55 : on commence à marcher… 16h10 : je passe la ligne de départ !! Bon et pourquoi je suis là déjà ? Et c’est à ce moment là que mon corps à pris une décision sans me prévenir… Il a décidé de dépasser le plus de monde en 10 miles !!! Et c’est parti pour la Corrida ! Je repense à la conversation avec le Sham sur notre terrasse il y a quelques heures sur les courses Zombie. Il faut éviter les Zombies et bien ici je remplace les zombies par tous les autres concurrents et je zigzagues à travers le peloton. Deux courses se mélangent. Les « à leurs places » qui courent tranquilles en voyant passer des voyous à des vitesses plus élevées et les voyous qui se courent l’un après l’autre en voulant savoir lequel arrivera à en déplacer le plus, le plus vite… Je m’amuse comme un petit fou ! C’est super tactique et usant. Coups de freins, accélérations, changements de direction, passages par les terre-pleins, virages bien large ou il y a moins de monde… tout y passe pour se faufiler ! Surtout éviter les trous qui se ferment d’un coup à cause d’un joggeur qui accélère ou freine brusquement. Eviter aussi la foule qui tend la rubalise pour réduire le passage. Je vais passer 10 miles concentré comme jamais à tenter l’impossible pour rattraper le premier qui est parti 40 minutes avant moi ! Et finalement, je vais beaucoup trop vite… et c’est en 1h10 que je boucles le circuit… à l’aise qu’il disait ! Et bizarrement je ne suis pas trop épuisé. Je suis même super heureux du jeu offert ! Le temps de retrouver une collègue et ses enfants dans la foule et on ira fêter le soleil sur une terrasse !

 

430505_10200979057780703_1728407069_n.jpg


Je ne ferai pas ça tous les jours mais là j’ai vraiment pris mon pied ! Quel course ! Du grand délire !!!! Je ne suis pas sûr que tout ceux que j’ai dépassé soient du même avis mais bon… si on peut plus rigoler…

Comme à Liège, à Antwerpen, tout se fini au Quick...

 

IMG-20130421-00369.jpg


et cette fois, ne me parlez plus de marathon !

Commentaires

Tu es vraiment un grand malade... mais je suis content de te connaitre. Bonne récupération mon ami.

Écrit par : Rohnny | 26/04/2013

Les commentaires sont fermés.