07/10/2013

5-6/9/13 : Le marathon de StamBruxelles...

logo.jpg

Après la course de Tubize la semaine passée qui fût une bonne excuse pour se retrouver à de nombreux etéistes sur la route. Voici arrivé le weekend « j'engrange des kilomètres pour me tester pour dans 2 semaines à Vannes ». Le but est donc surtout pas le chrono et surtout le plaisir. Donc j'ai droit à 20 kms à Stambruges et 21,1 kms à Bruxelles !

 

Stambruges 

J'arrive super tôt à l'endroit ou j'ai battu le record de service de Trolls le mois passé et après avoir pris mon dossard, je visite les alentours en marchant. A mon retour, Laurent est là et on attendra patiemment le départ à deux avec un bonjour à David et Jimmy. C'est au milieu du peloton de départ que je me demande ce que je fais là... J’espérais retrouver Pascal mais il n'est pas là ! Ça part et je suis le troupeau en disant au revoir à Laurent. Les 3-4 premiers kilomètres se font tranquille en remontant petit à petit à la recherche d'une motivation. A l'entrée du bois, 2 logos ETE apparaissent au loin et je pars les chercher. C'est Jimmy et Stéphane. Je les rejoins et décide de courir avec eux. Stéphane nous quittera un peu après et je me retrouve avec Jimmy pour faire course commune. Parfait, j'ai ma motivation et j'espère pouvoir le motiver. Le terrain n'est vraiment pas facile. Pas que ça monte fort mais le sable, les racines, l'herbe rendent la course risquée et les chevilles travaillent assez bien ! Et on peut être content qu'il n'a pas plu ! On arrivera à rejoindre David qui fatigue mais notre retour le boostera et il repartira devant. Surtout que ça correspond exactement au coup de fatigue de Jimmy et il va devoir se battre pour arriver à garder un rythme raisonnable sur les 3 derniers kilomètres. On finira dans un chrono tout à fait acceptable. Quelques bonjours aux connaissances et je dois partir pour aller voir mon filleul ! Bon, j'avais évidemment mis la voiture au milieu de l'aire d'arrivée donc j'ai un peu dû écraser des gens pour partir mais bon un filleul ça n'attend pas !

Pour cette course-ci, j'ai des photos ou je cours...

1273889_579873108714881_1489714413_o.jpg

1277545_579870278715164_303836883_o.jpg

1385875_10201581207425457_1272543059_n.jpg

 

Bruxelles :

Le lendemain, la capitale m'attendait avec sa branche de l'ETE quasi au complet ! Mais je ne pouvais décemment pas arriver après le départ du marathon ! Donc, levé aux aurores pour ne pas rater le départ de Philippe, le seul dont je suis sur de la présence ! J'arrive à 8 heures aux arches avec une petite pensée émue à Goyave le Brave... Je regarde l'air de départ et revoilà les frissons du marathon qui m'envahissent ! Je m'installe au bout de l'aire de départ et regarde les héros du jour avec un sourire jusqu'aux oreilles. Ils ont tous le même regard un peu dans le vague empreint de volonté de bien faire, de peur de l'inconnu, de concentration, de recherche de la perfection, de vérification des moindres détails, de fierté d'être là, de volonté d'être dans 3, 4 ou 5 heures avec la médaille autour du cou... Ils sont si nombreux, entourés et si seuls à la fois... Les souvenirs remontent.

Soudain, Benoit apparait ! Mais oui, il fait le marathon ! Je parle 5 minutes avec lui et il a l'air confiant. Il finira son premier marathon sous la barre des 3h30 !!!! Bravo à lui ! On se quitte et je recherche Philippe que je n'ai toujours pas trouvé... Je finirai par voir Annick et son mari mais toujours pas Philippe... Je râle ! 2 minutes avant le départ et je sprinte avec mon sac pour aller de l'autre côté des arches ! J'arrive alors qu'une partie du peloton est déjà passée. 30 secondes et enfin je vois Philippe !! Je hurle et... il m'entend !!! J'ai pu l'encourager mais ce fût juste ! Ouf ! Je me retourne et c'est Marc qui est derrière moi ! Petite discussion pour retourner à mon lieu de rendez-vous du jour.

Je me retrouve donc seul entre les Arches et la fontaine comme demandé. Fred arrive suivi de 2 invités surprises : Jean-Marie et Claire-Marie qui viennent en supporters. Petit à petit, le groupe s'étoffe. Murielle, Valentine et Nicolas, Antoine et Muriel... et toujours pas de coach ! Il va arrivé en retard, il parait. On décide de déjà aller porter nos sacs car la file aux camions s'allonge ! Je croise Chacal sur le chemin des camions. Un bonjour et je rejoins les autres dans la file. Le coach-Mic arrive avec les supportrices et il va enfin dévoiler la tactique du jour !!!! « On reste groupés pour tous finir en 1h50 ! » Le silence se fait sur la place et la moitié du groupe tombe dans les pommes... Oui, euh, coach, tu es sûr que tu as bien dormi ??? 1h50, avec combien de retard ??? C'est maintenant qu'on reconnait un vrai Coach à sa flexibilité !!! On part comme ça et vous faites signe si ça va pas... Merci Coach...

Une fois les sacs donnés, on peut se placer dans le box d'1h50 ! De mon côté, je suis impatient de voir l'efficacité de cette tactique. Mic vient de prendre des risques. Je ne l'aurais pas joué comme ça mais il connait beaucoup mieux ses acolytes que moi alors je regarde de loin et je suis prêt à prendre plaisir à traverser la capitale le mieux accompagné possible. C'est parti ! Enfin, on avance un peu vers la ligne de départ... Encore un peu de patience et nous voilà vraiment parti !

Jusqu'au rond-point Schuman, tout va bien... Mic prend la vitesse souhaitée et tout le monde suit. Arrive la montée de la rue de la Loi. Je sais bien qu'ici, on ne peut pas tricher et je vois qu'une partie du groupe doit déjà forcer pour garder ce rythme. Je vais à côté de Mic et lui propose de ralentir un peu. Il choisit de forcer le destin pour ceux qui savent et il garde ce rythme là. Je ne suis pas contre car c'est le but qu'il a fixé et donc si il n'y en a qu'un qui doit y arriver il faut l'y aider et c'est le rôle de Mic. Il part donc avec Nicolas, Fred, Valentine et Antoine. Murielle décide de ne pas forcer et de garder son rythme et nous voilà à 2 pour un bon bout de chemin.

Première leçon de la tactique de Mic : Murielle se connait et ce n'est pas un coach qui viendra la forcer à s'exploser trop vite ! Au-dessus de la rue de la Loi, elle trouve son rythme et on commence à discuter ! J'ai un peu de mal à savoir si on a un bon rythme avec ses tunnels qui brouillent les garmin et les kilomètres qui se cachent dans les arbres. Donc je suis sans trop me poser de questions. 6Ème kilomètre et premier ravito. Le chrono est bon pour être sous les 2 heures. On arrive à l'entrée du bois de la Cambre et je suis presque parti tout seul dans le bois ! Le peloton tourne avant et on ne visitera pas la nature de Bruxelles... dommage. On retrouve donc la chaussée et son faux plat montant et surtout sa longue ligne droite qui nous permet de voir Valentine et Antoine qui sont un peu devant. Ils ont dû lâcher le groupe des « 1 heure 50 ». Après une petite présentation des maisons présentes le long de la route, on les rejoindra au ravito et clairement Valentine doit récupérer de son départ de feu... On fera la descente à 4 jusqu'à Herman Debroux pour la photo de groupe faite par nos supportrices qui traversent Bruxelles avec leurs appareils photos.

La vitesse est clairement descendue et c'est bien normal en voyant Valentine mais il y a un choix à faire pour tout le monde. Valentine doit récupérer avant la montée de Tervuren donc devrait ralentir encore un peu. Murielle pourrait reprendre le rythme d'avant pour se tenter les 2 heures mais il est temps. Antoine et moi, on doit décider avec qui on continue. Les duos se reforment donc Murielle reprend son rythme avec moi et Antoine va encourager Valentine jusqu'à la ligne d'arrivée.

On arrive donc à 2 dans la célèbre avenue de Tervuren ! On y croisera celui qui est devenu instantanément mon Dieu : Paolo! J'avais déjà eu cette idée mais jamais je n'ai cru que c'était possible... Il fait le semi... à l'envers !!!!!! et il a l'air super à l'aise !!! Ça mérite bien une photo !

 

IMG-20131006-00565.jpg

Bon, on n'est pas là pour faire des photos ! Murielle commence à sérieusement fatiguer et c'est avec joie qu'on retrouve le plat du rond-point Montgomery ! Allez, encore 4 kilomètres ! Pour les 2 heures, ça devient très juste mais ça ne va pas nous arrêter quand même et c'est quasi tout en descente après les Arches... Ce sera donc au mental que Murielle arrivera sur la grand place en essayant de m'y envoyer en éclaireur ! Comme si j'allais sprinter à 500m de l'arrivée pour arriver tout seul sur la ligne... Et c'est juste après les 2 heures qu'on passe la ligne pour s'enfoncer dans la foule amassée au bout de la grand place. Quelques minutes après c'est Valentine et Antoine qui nous rejoignent pour tenter d'arriver à sortir de ce goulot. Elles ont tout donné ! Et il faudra quelques minutes avant qu'elles ne reprennent leurs esprits et qu'elles parlent... shopping! Ah ben, ça va mieux déjà ! On reprend notre médaille bien méritée et on part rejoindre les autres pour vérifier les conséquences de la tactique de départ.

Avec le recul, je ne peux que féliciter Mic car grâce à cette tactique :

  • Fred vient d'exploser son chrono en 1h50 !
  • Mic vient de se faire battre par un de ses disciples (et oui, il fallait bien que ça arrive un jour)
  • Nicolas s'est rendu compte qu'un minimum d'entrainement pourrait lui faciliter les choses
  • Valentine a enfin fait une course ou elle essaye de repousser ses limites et elle a réussi à ne pas complètement exploser.
  • Antoine a montré l'esprit d'équipe de ce groupe et finalement n'est pas trop mécontent de son chrono !
  • Murielle a démontré qu'elle se connaissait et qu'elle pouvait aussi se donner sur une course !

Il était grand temps de profiter du resto réservé par Mic (il pense vraiment à tout!). A partir de là, on a repris une quantité de vitamines B pour les 2 ou 3 semis à venir... Je n'ai d'ailleurs pas de photos ou l'on court mais par contre, E.T. a été enfermé dans une prison de verres de bière!

Quelle belle journée !

1294258_10151697609702965_1969312059_o.jpg

IMG-20131006-00570.jpg


Commentaires

Au final, y aura eu 3 lièvres ;)
Et tu oublies de dire que c'est toi qui m'a donné l'idée de partir tous pour 1h50 :p :p :p
Mais suis content du résultat de Fred, bien mérité le coco (surtout qu'il ne s'est pas contenté de me suivre et a prit des relais).
Merci d'avoir partagé cette journée avec nous, une expérience aux frontières du réel ;)

Écrit par : Cowmic | 08/10/2013

Bravo à toi pour ce gros weekend l'ami ;-)

Écrit par : Rohnny | 09/10/2013

Merci, c’était cool! :)

Écrit par : Murielle | 10/10/2013

Les commentaires sont fermés.