22/10/2013

20/10/13 : Marathon de Vannes : L'inattendu...

IMG-20131019-00581.jpg

Et oui, c'est ce que tout marathonien redoute, l'inattendu et c'est ce que j'ai été content de trouver sur mon 13ème marathon. 13... ça sonne comme un nouveau départ.

Début Juillet, de retour de Vannes, je dois bien me l'avouer, je suis mort. Je me suis enterré tout seul comme un grand. Voulant prouver des choses que je n'ai plus à prouver, je me suis réveillé au milieu de la nuit en me demandant jusqu'où j'irai... et j'ai décidé qu' « un moment, il faut savoir arrêter les conneries ». Cette phrase dite au milieu du Golfe du Morbihan sans réfléchir est exactement le reflet de la décision prise. Et j'ai rendu mon dossard.

Le mois de Juillet me permis de me reposer, de cogiter, de reprendre la cap de 0 et de réfléchir sur ce qui me fait courir. Je reprend donc les courses entre amis tout en ne sachant pas ou ça va m'amener. Je suis inscrit à la Saintélyon en décembre mais ça me semble tellement inutile... Je dois retrouver une raison de courir. J'arrive à faire la course de Silly sans douleur et avec soirée ! Petit à petit, je retrouve la vraie raison de mon amour pour ce sport. C'est la rencontre avec les autres et je continue à aller sur les courses d'amis. C'est comme ça que je me retrouve un dimanche à Thieusies. Là, un an après avoir rencontré Pascal qui me rassura sur mes 24h, je trouve cette fois Gilles qui finira par me proposer de faire le marathon de Vannes... et bien sûr, j'ai accepté ! Revoir le port et l'endroit de mon abandon pour me réconcilier avec cette splendide ville et pour savoir si je veux y retourner en Juin prochain. Voilà, la proposition inattendue de cette journée.

Il me faut donc reprendre l'entrainement. Pas en acharné mais convenablement pour pouvoir être fier du résultat et déjà se chauffer pour décembre. Ce sera donc pour le fun mais sérieusement. Ma nouvelle règle est de courir pour le plaisir et pour m'en convaincre je m'entoure des plus forts dans le domaine : une équipe de 24h pour le fun, Tout le Club pour une course à Wissant sous un faux nom à éviter le podium dame, des etéistes Bruxellois chauffés par leur coach, quelques forumeurs à Amay... Le plaisir est là et en première place !

Les 2 dernières semaines de préparation sont souvent le reflet de l'esprit du marathon... et avec les 2 matchs des diables, la rencontre entre etéistes et même les collègues qui s'y mettent... je dois dire que l'esprit était déjà là : Le plaisir ! Je ne sais même pas l'heure du départ du marathon...

Vendredi matin, j'ai bien dû faire mon sac et partir vers Vannes. Et c'est bien tard que je suis arrivé... juste le temps de trouver de quoi manger et de retrouver mon hôtel habituel. J'ai mes marques et j'ai retrouvé l'endroit d'arrivée de l'Ultra-marin... je ne sais toujours pas si je veux le retenter...

Le lendemain, je croise Gilles pour la première fois avec sa femme. On se croisera tout le long du week-end. Ce qui est finalement assez sympa. Sans se donner rendez-vous, on sera toujours au même endroit, au même moment ! 14H, j'arrive pour prendre mon dossard et les stands me réserveront leurs lots de surprises :

Un stand du marathon de Cheverny ou je me retrouve sur la première page du journal ! Ce qui me fait un duo de photo de l'année assez originale :

A Cheverny :

IMG-20130406-00327.jpg

A Vannes :

IMG-20131019-00582.jpg

Un stand du marathon du mont Saint-Michel avec un petit bonjour à JMJ. Un pour le marathon de Poitiers que j'ai toujours voulu faire et bien sûr, le stand de l'Ultra-marin... mon regard part dans le vague et je me retrouve pétrifié. J'essaye de la jouer décontracté en faisant la photo d'ET avec le Tshirt que je n'ai pas eu... mais je pense qu'ils voient bien que je dois prendre une décision... et ils me disent : « les inscriptions commencent demain ! ». C'est vraiment demain que je vais devoir décider si je reviens ou pas... je vais chercher mon dossard.

IMG-20131019-00583.jpg

Il a plu toute la matinée. Ça n'annonce rien de bon... Je dois encore trouver mes pâtes de marathonien mais c'est sans compter par l'organisation des autres... tout est réservé ! Je fini sur une terrasse couverte... seul mais servi très gentillement par la dame de maison qui se dit qu'ils ne sont vraiment pas bien ces sportifs !

IMG-20131019-00589.jpg

Me voilà de retour pour une bonne nuit de sommeil ! Enfin, entre les 2 orages de la nuit !!!! Avec tout ce qui est tombé, les nuages doivent être vides pour le marathon !

7h, je retrouve Gilles à la table du déjeuner. Chacun son univers... lui un oeuf, moi du choco... les mystères des marathoniens sont impénétrables et ne sont jamais identiques. On est tranquille et on se quitte pour aller boire de l'eau chacun de son côté jusqu'au départ.

9h, je ne tiens plus, je pars vers le départ avec mon petit sac. Je me place aux pieds des remparts pour regarder le départ de la petite distance et j'en profites pour intercepter les derniers encouragements via Facebook. Je peux aller porter mon sac au camion tranquille et m'installer dans le peloton.

5 minutes du départ, revoilà Gilles ! Je lui dis que je ne sais toujours pas ce que je vais faire mais qu'il ne s'occupe pas de moi. 10H, on est lâché sans feu d'artifice... et je pars devant ! 2Kms et je sais que si je veux bien faire, je dois ralentir. Gilles me repasse et je le vois partir petit à petit. J'espère qu'il réussira son marathon et je rentre dans le mien. Profiter un max ! Au 10ème, je me retrouve sur le chemin de l'Ultra-marin. Je vois Sené au loin et je longe le Golfe. Je repense à mon tour en sac à dos. Je suis fier de ces 9 jours de ballade et je reviens sur le port pour revoir l'endroit de départ et d'arrivée du tour du Golfe en marchant ou en courant et déjà je commence à savoir que je ne veux plus le refaire. Ce n'est plus ça que je recherche. Je cours avec le sourire, serein dans ce décor magnifique. Le drapeau des 3h15 me dépasse juste avant mon premier passage au stade. Je ne sais pas du tout si ils sont dans les temps et je m'en cogne un peu. On prend un nouveau circuit sans passer par le centre ville. C'est un peu dommage mais on repasse sur le port et je repense à ses 177kms... et je souris d'avoir un jour essayé de les faire.

Je repars pour le deuxième tour et là, les éléments vont se déchainer !! J'aurais droit à 5 minutes de drache nationale au 24ème kilomètre. Ce qui noiera les sucres du ravito suivant... La pluie partira comme elle est venue mais le vent restera bien là. A la descente vers le port, je suis cuit mais elle me fait penser à la descente vers la Grand Place de Bruxelles il y a quelques semaines et je retrouve ma raison de courir ! Le plaisir ! Et c'est avec un large sourire que je rentre dans le port de Vannes ! Je croise un concurrent qui avait pris de la soupe au village d'avant ! Je m'en étonne et je lui dis que ça à l'air de marcher ! Il me répond qu'il avait râlé de ne pas en avoir pris en 2007... On est tous un peu barge... Au 35ème, 2ème douche ! Et dire qu'on paye pour être là !!! La natation reprend ses droits pour 5 minutes... mais ça me relance ! Et le passage au 37ème ou j'avais laissé ma pomme fini de me relancer ! Je commence à remonter les concurrents avec le plaisir des grands jours. Ça faisait bien longtemps que je n'avais pas pris un tel plaisir ! Je suis à fond mais je sais pourquoi. Le dernier tour de stade sera magique et c'est heureux que je passe la ligne d'arrivée !

arrivée2.jpgarrivée4.jpg

Comme par hasard, j'ai retrouvé Gilles dans cette foule de coureurs. Il n'a pas atteint son objectif mais il est heureux d'en avoir fini dans un temps raisonnable avec ce vent et ces douches gratuites ! Il est temps de se réchauffer et de se reposer en étant fier de ce qu'on a fait ! C'est décidé, si je reviens à Vannes, ce sera pour son marathon... et d'ici là, je vais aller m'amuser un peu !

Commentaires

bravo fieu!

Super compte rendu ;)

Écrit par : Froud | 23/10/2013

Belle leçon, mon ami !
Sois heureux ...
... et surtout continuons à l'être !

Ton ami !

Écrit par : Gilles | 24/10/2013

Merci pour le partage de vos impressions et bravo à vous pour cette course! Le sport permet de contribuer au bien-être et comme on dit toujours : "après l’effort le réconfort" !

Écrit par : http://www.esprit-bienetre.fr/ | 16/06/2014

Les commentaires sont fermés.