12/11/2013

8 et 10/11/13 : Namur – Herf' : « Where is my mud ?» et « Here comes your (wo)man »...

Je pense que ça se voit que j'ai été voir les Pixies pour clôturer ce week-end...;-)

Dans l'optique avouée de la préparation de la Saintélyon, je me devais de faire : des dénivelés, des terrains variés et des kilomètres. Je pense que c'est réussi et tout ça dans la bonne humeur !

Namur : Le trail des Lumeçons.

1465890_578600792195709_677886053_o.jpg

Quand Mic m'a proposé ce trail dont je n'avais jamais entendu parlé, je me demandais quand j'allais retrouver un peu de gras avant le 8/12. J'ai donc tout de suite accepté la proposition tout en étant pas tout à fait convaincu vu le rendez-vous déjà pris pour le dimanche... Un autre rendez-vous avant la course me confirma ce choix. Je devais être à Namur ce vendredi soir. Arrivé sur place, cette certitude était beaucoup moins certaine ! Il pleut, il fait froid, il fait noir et mes 3 amis sont calés dans un embouteillage sur l'autoroute... J'ai vraiment l'air idiot avec mon camelbag sous la pluie à attendre dieu sait quel miracle pour que la pluie s'arrête, que les voitures sur l'autoroute s'évaporent et que Mic, Murielle et Mathieu sachent se préparer dans la voiture en roulant... pour nous donner une chance de partir à 4, je prend les dossards.

Et donc, le dieu des trails existe et est assez efficace !

19H25... (le départ étant prévu à 19h30...) : Je vois arriver les 3 courageux quasi prêts du fond de la Meuse ! On est prêt ! Mais on est presque trop tôt car l'organisation a reculé le départ à 20h ayant entendu les problèmes de circulation. Et bien leur en à pris ! La pluie s'arrêtera vers 19h50...

Il n'y a plus qu'à voir dans quel état est le terrain et là on tremble vu le nombre d'hectolitres d'eau qui sont tombés en 1 semaine... Le départ est donné et on part à 4 le long de la Meuse.

Je me demande comment je vais gérer ça car ça fait longtemps que je n'ai plus vu de côtes ni de boue... Pour me donner le plus de chance je dois prendre mon rythme. Je laisse donc tout le monde après 300 mètres... Après 1 kms, je me retrouve dans le bas de la première montée sur un single track. C'est le bouchon ! Et là je râle d'avoir laissé mes compagnons d'aventure si vite. En plus, ce n'est pas de la petite montée ! Mes chevilles trinquent ! Ma lampe est quasi morte, mes baskets glissent, le type derrière moi veut me dépasser... l'horreur totale ! Je me force à ne pas faire demi-tour. J'arrive péniblement au-dessus et je m'arrête pour changer les piles de ma frontale (oui, je savais que c'était limite et j'avais donc pris mes piles de rechange. Oui, j'aurais pu les changer avant le départ...). Le temps d'enlever les anciennes piles, Mic arrive ! Il me voit et dit aurevoir à Murielle que je n'avais pas vue ! Je la vois partir au loin sur le 7 kms et Mic et Mathieu de l'autre côté sur le 15. Je dois faire vite si je ne veux pas me retrouver à nouveau tout seul ! Piles neuves et c'est reparti dans une descente en macadam. Je donne tout et je dépasse, je dépasse, je dépasse... et j’entends derrière moi : « Thierry, on est ici ! »... Oups ! Trop rapide... Je m'arrête et je retrouve Mic et Mathieu. Je suis content de les voir. Ça remet mon moral à niveau. On retrouve les chemins de terre... enfin... de boue qu'on ne quittera quasi plus ! Je reprends mon rythme et Mathieu n'est pas loin. 1 petit kilomètre et soudain, je ne sais pas pourquoi ni comment, j'ai décidé de prendre plaisir dans cette boue ! A partir de là, ce fût la folie !!! Descentes pas trop raides à fond les ballons, montées à bloc et descentes raides... comme je peux (ce qui reste pas terrible, il faut bien l'admettre...). J'ai retrouvé mes sensations et c'est tout content que je suis revenu en bord de Meuse rempli de boue jusqu'aux oreilles !

Le temps de me changer, j'ai retrouvé Murielle dans la salle qui s'en est bien sortie sur le 7 kms et une fois nos verres remplis, Mic et Mathieu nous ont rejoins. La soirée m'a encore réservé une surprise de taille : Ben07 et Folichon sont arrivés dans la salle pour partager le verre de l'amitié après avoir vaincu la boue du jour ! En voilà une rencontre des plus sympathique ! Il était temps de rentrer après la belle surprise que Mic avait fait en rapprochant sa voiture de la salle !

Herf ' : Les 4 cimes.

1450773_10152087189340039_1168212337_n.jpg

Dimanche, c'était reparti et à nouveau sous la pluie... et pendant tout le trajet, j'ai cherché une explication rationnelle sur ce que j'allais faire. Et bien, je n'ai toujours pas trouvé. Je pense qu'il me sera impossible de faire comprendre à quelqu'un le pourquoi je me retrouve à nouveau avec des photos de moi dans des situations plus que bizarroïdes...

Les minutes ou j'ai attendu dans la salle, seul, les gens qui avaient lancé cette idée m'ont parues une éternité. Et si je me retrouve seul... ? Mais connaissant les zygotos, c'était impossible malgré la pluie, le vent et... la honte (?). On s'est donc retrouvé dans la salle de gym-vestiaire à enfiler nos robes et nos perruques comme si de rien était et comme si c'était tout à fait normal pendant que Stef nous attendait dans la salle avec sa cravate et son slip à moustache... (je n'ai pas d'explication, je vous avais prévenu!)

1422388_10202257227653271_1305988615_n.jpg

A nouveau, l'organisation a attendu que la pluie s'arrête (si je croise le dieu de la course, je l'embrasse sur les 2 joues!). On est donc parti avec un quart d'heure de retard mais au sec ! C'est parti pour 33 kilomètres indescriptibles... comme l'an passé, je ne pourrais que mettre quelques flashs de souvenirs : Des bars volants qui commencent à nous reconnaître d'année en année, un nouveau trampoline, la boue, une traversée de flaques héroïque, des traversées de champs improbables, des cimes toujours aussi raides, des moutons en laisse, des photographes à tous les coins de rue, Huberte l'institutrice du village qui en est à ses 17èmes 4 cimes !!!, une dernière descente toujours aussi horrible et une montée finale avec la même musique que l'an passé (Eve, lève-toi ! Quelle grande chanson...) et en courant jusqu'en haut ! Ce furent 3h45 hors du temps. Quel plaisir malgré le mal aux jambes du lendemain ! Et le plateau de fromage au son de l'orgue ajoute au plaisir de cette course qui reste la plus belle de Belgique ex-aequo avec Wavre-Bruxelles mais avec une ambiance d'après course plus sympa quand même ! On y reviendra... pour le plus grand plaisir des organisateurs et de nos amis du 7ème et 23ème kilomètre !

Laissons parler les photos et ne tentons plus d'expliquer l'inexplicable...

1468557_10202692407097225_672421470_n.jpg

L'an prochain, celui-là aussi il sera retourné ! :D

996648_10202257230973354_1723519801_n.jpg

Allez, encore une cîme !

1424443_10152087189370039_277771527_n.jpg

Vous êtes sûrs qu'on a bien suivi les flèches ???

 

1463231_10202257231413365_1167997785_n.jpg

Jupiler fait de l'eau ??

 

1422394_10202257232573394_137461063_n.jpg

Et qui sont ceux qui sont au milieu du champ ???

 

IMG-20131110-00604.jpg

Dernière montée !

 

1469975_545592852182587_17293284_n.jpg

On passe la ligne ou pas ???...

 

1453479_545592942182578_934859233_n.jpg

Le sprint final...

 

1396060_545593248849214_358175636_n.jpg

Juste avant la ligne d'arrivée...

 

1453396_545593188849220_1990498932_n.jpg

Et Finalement : Huberte !

 

1395403_10202692406257204_315094319_n.jpg


 

 

 

Les commentaires sont fermés.