02/07/2014

27-29/06/14 : Chamonix : L’E.T.E. à la montagne

 

IMG_0345.JPG

Un petit clin d'oeil ;-)

Il faut bien que je repasse par ce blog pour expliquer les étranges posts de ce week-end sur Facebook…

Vendredi : Finalement, j'ai fait le start to run... 3km800 en 1h07... Arrivée avant Killian !!!!!

Samedi : Et aujourd'hui un 10 kms en... 8 kms !!! Sans classement mais... Avec une médaille !!!! Allez comprendre...  surréaliste.

Mais commençons par le commencement ! Ce week-end était prévu pour être calme. Ce qui n’arrive pas fréquemment ! Sauf que Jonathan avait encore une place de libre dans une chambre d’hôtel à Chamonix lors du week-end du grand rendez-vous du trail international (à dire avec des trompettes en fond sonore…) le marathon du Mont-Blanc. De tempérament sympathique, je me sacrifie donc pour accompagner La Flèche mais aussi Cath et Pat dans les montagnes. Un petit coup d’œil au site internet et je me rend compte que si je veux me dérouiller les jambes, ce sera sur le 10 kms. Ca ne me dérange pas vu que le cross fût le premier trail de ma vie de traileur et que je ne suis pas prêt du tout pour le marathon. Le kilomètre vertical n’étant même pas pris en compte dans la liste des courses possibles puisque tout à fait débile sur papier ! Je m’inscris donc sur le 10 !

La veille du départ, Jonathan me dit qu’il a un dossard pour le kilomètre vertical qu’il n’utilisera pas… on sent le truc foireux ?

Jeudi matin, nous voilà partis vers Chamonix ! On ne doit pas trop trainer car la Belgique joue ce soir ! Il faut donc arriver, déposer nos affaires, trouver les dossards, trouver à manger et surtout trouver un grand écran avec le match voulu ! Vu l’organisation habituelle de notre groupe… je fini sans le dossard du 10 kms à cause d’un certif laissé à l’hôtel et avec déjà un tour gratuit du centre sportif pour trouver les inscriptions… Pour le reste, on est déjà bien meilleur ! Le café des sports nous tend les bras avec déjà des compatriotes dedans ! On va chercher nos tenues d'apparat et on revient pour le début du match !

On est prêts !

 

IMG_0340.JPG

Suite à notre victoire méritée, on se livrera à une petite farandole dans les rue de Chamonix après le passage des Algériens en voiture (one, two, three... Algérie!!!). Il est grand temps d'aller dormir !

Le lendemain, après la récupération du dossard du 10 kms manquant, vu le beau temps, on monte jusqu'à l'aiguille du midi pour faire un stage en altitude et pour ne pas penser au kilomètre vertical que j'ai évidemment accepté de faire...

 

IMG_0346.JPG

 

départs toutes les 30 secondes à partir de 16 heures ! 400 partants dont un certain Killian qui fait un peu trop le malin à mon goût (on ne le verra d'ailleurs quasi pas du weekend...). Je calcule si c'est possible de ne pas me faire rattraper avant le sommet... La motivation est là ! Comme je n'ai rien prévu, je prend le camelbag de Pat avec les biscuits de Cath ! Et je me rend sur le lieu de départ.

Vous voyez derrière moi, à part le type par lequel je suis là, le parcours de la « course ». C'est le passage entre les arbres derrière l'église ! Oui, c'est idiot !

 

IMG_0349.JPG

 

Finalement, je peux partir un quart d'heure plus tôt, ce qui me laisse une marge en plus par rapport à Killian ! Je démarre tranquillou sur le macadam et après 500m je me rend compte que je suis déjà bien dans l'orange vif (pas encore le rouge mais presque...) et je me suis déjà fait dépasser par le suivant ! Je tiens en trottinant jusqu'au moment de voir mes supporters qui m'attendent à l'entrée du chemin de terre. 100M de dénivelé fait ! Et à partir de là je ne courrais plus ! Je ne sais pas courir ni trottiner. Je marche un peu rapidement, un peu... et je doit encore monter 900m !!! Déjà, je sais que je ferais cette course au mental et pour le fun. 200M de dénivelé (c'est indiqué!) j'ai trouvé mon rythme ! Qui n'est pas le même que celui des autres... On me dépasse régulièrement ! Et soudain, dans la bulle qui passe au-dessus de moi, des cris !!! Mes 3 supporters montent à l'arrivée et m'encouragent !!!! Trop fort ! Je continue... Je me retourne une fois de temps en temps pour voir la vallée mais jamais je ne regarde vers le haut. Les panneaux des mètres de dénivelé arrivent déjà trop lentement pour le mental autant ne pas en rajouter avec le visuel de ce qui reste ! 500M : un Tshirt de la Saintélyoin 2014 est porté par un supporter. Ca me rebooste ! Je continue. 600M, ça devient un peu technique... 700m, je commence à devoir employer mes mains ! 800M, les échelles et autres main-courantes rentrent dans la danse ! Je discute avec le caméraman et le photographe. Un spectateur me suit et se force à ne pas me dépasser... Je discute avec lui tout en marchant. Je suis au max. Je ne sais pas ce qui m'empêche d'aller plus vite mais je ne sais pas. Finalement le 900m arrive et je commence à voir le plateau du téléphérique. Ça va redevenir « roulant ». Killian semble seulement partir d'en bas au son de la sono. Tout va bien! Je débouche sur le plateau et je vois le drapeau belge de mes supporters au loin ! Je recommence à trottiner et je m'enroule dans le drapeau. L'effort est énorme à 2000m d'altitude et je suis bien content de passer la ligne en continuant à me demander pourquoi on a inventé ce genre de course... C'est totalement hallucinant et inutile ! En tout cas, ce n'est pas fait pour moi ! Je suis content d'avoir essayé mais je ne suis pas prêt à refaire 3km800 avec 1000m de dénivelé en... 1h07mn !!! Je suis 330ème sur 401 ! On reconnait l'athlète !

 

kmv1.JPG

kmv2.JPG

kmv7.JPG

kmv8.JPG

Je suis parti de tout en bas... et ce n'est pas encore tout à fait fini...

 

On redescendra par le téléphérique en voyant monter les premiers... en courant ! Killian a encore fait le malin en faisant 34 minutes mais il est arrivé après moi ! Et on l'a vu, il a failli tomber ! Ça nous a bien fait rire dans notre bulle !

On s'est retrouvé pour la première fois dans la salle de sport pour le repas offert aux coureurs et payant pour les autres...

Au dodo pour être prêts pour le cross de Jonathan et mon 10kms du lendemain. Départ avancé d'une heure pour cause de risque d'orages l'après-midi.

On se lève donc aux aurores et on se dirige vers la plaine de départ. Les souvenirs sont là. Il y a 6 ans je prenais le départ au même endroit pour 23 kms qui finiront en 28 après une erreur de parcours de tout le peloton... On ne voit pas partir Jonathan puisqu'il s'est caché dans les toilettes. Je prend ma place dans le premier box sans savoir pourquoi j'y suis. Et nous voilà parti ! Le but faire plus que 50 minutes ! (Je voulais faire le même temps que sur le km vertical mais vu mon exploit de la veille j'ai changé un peu l'objectif...). Ca roule bien. Je maintien ma vitesse dans la bonne zone. Passage d'un pont, je vois des balises à droite mais tout le peloton est parti à gauche et une signaleuse nous fait entrer dans les bois. Ca commence à monter. Il est temps car ça fait 5 kms qu'on court. Quelques zig-zags et soudain... le peloton arrive vers moi !!!! Oh non ! Le syndrome des courses du Mont-Blanc... On est perdu!Le peloton s'étale dans les bois et c'est le bordel. Je m'arrête et j'envoie un sms à Cath pour prévenir que je ne sais pas quand j'arrive... Je trouve un signaleur et 2 compagnons de galère. On discute. Le signaleur ne sait rien. Il a eu sa femme au téléphone qui dit qu'ils vont refaire le départ ! Le parisien qui est là à soif et demande ou est le ravito. L'espagnole qui complète le groupe est bien contente de ne pas être seule ! Le signaleur nous montre le plan et nous indique le sentier à suivre pour arriver au ravito et de là à l'arrivée. Il y a 4 chemins balisés... On prend celui indiqué. Je m'élance et soudain une idée me vint ! « Dites, si on part par là... on est les premiers ???? » « oui ! ». Motivation au max. Je rêve d'une arrivée à 3 avec les ovations du public et je booste mes compagnons ! On ne trouvera jamais le ravito... par contre, on va se faire rattraper par les premiers ! Pour le fun, je tente de les suivre ! Ca ne les fait pas rire du tout... et puis je tiens 500m max. Je m'arrête et j'attends mon ami Parisien pour finir en discutant de cette toute belle organisation... On arrive calmement sur la plaine d'arrivée et on fait consciencieusement le tour pour arriver dans le couloir d'arrivée. On sait que ça ne compte pas mais pour le fun je fais comme si ! Je chauffe la foule et je passe la ligne les bras en l'air en me retournant et me mettant à genoux devant la caméra qui est là et en criant : « je suis premier !!!!!!!!! » Le bénévole me regarde avec des yeux ahuris et me dit que je peux reprendre part à la course dans un quart d'heure lors du nouveau départ officiel et que là ça ne compte pas... Je le remercie mais c'est bon, j'ai fait 8 kms, ça suffit. Je vais au ravito et je retrouve cath et Pat pour aller encourager Jonathan à l'arrivée du Cross. En partant, on entend que je peux me faire rembourser ! On va donc à la tonnelle des inscriptions et on va voir si c'est vrai ! La préposée me dit « Vous faites partie des élites, c'est ça ? »... ils sont gentils ! Une deuxième dame arrive et me dit « vous avez été trop vite, c'est ça ? »... ils sont un peu trop gentils... et finalement, elles prennent mes coordonnées pour me rembourser en me disant « A 11h, les médailles seront ici et vous pourrez en avoir une ! »

J'aurais donc réussi à courir le km vertical sous le nom de Jonathan, le 10 kms sans être classé en repartant avec 2 tshirts et une médaille sans qu'on puisse trouver mon nom dans un seul classement et tout ça pour pas un rond ! Je crois que je viens de faire mes 2 courses les plus délirantes !!!! Et sans déguisement !

Il est temps d'aller voir l'arrivée de Jonathan! On arrivera juste à temps pour lui passer le drapeau belge pour son arrivée en 57ème position ! Impressionnant !

 

jo1.JPG

 

Yapuka attendre le lendemain pour encourager Pat et Cath sur le marathon.

 

IMG_0355.JPG

IMG_0356.JPG

 

 

La pluie s'invitera pour cette dernière course mais ça ne nous empêchera pas d'aller encourager les coureurs. Avec Jonathan, on arrivera à aller au premier kilomètre, au 18ème, au 37ème pour Pat et Cath et même à l'arrivée mais juste celle de Cath. On en a profité pour encourager tous les belges et tous les autres coureurs !

 

IMG_0358.JPG

 

Une grande journée de délire en montagne. Le soir on a fini dans un bon resto avec un petit contre coup de l'altitude sur nos neurones fragiles... il est temps de rentrer en Belgique ! En plus, il y a match mardi ;-) !

Pour finir, au lieu de faire la photo sur le podium comme tout le monde, on a fait la photo avec l'urne de la tombola... Un jour peut-être on vous expliquera... 

 

IMG_0361.JPG

 

Commentaires

Bravo à toi et un super bon weekend.

Écrit par : rohnny | 05/07/2014

Je vous félicite pour votre exercice. c'est un vrai œuvre d'écriture. Développez .

Écrit par : auto ecole paris | 19/07/2014

MERCI BEAUCOUP POUR VOTRE ARTICLE

Écrit par : trafic organique | 28/09/2014

Les commentaires sont fermés.