14/05/2012

Un peu histoire pour fêter ça la 250ème course et le 4000ème kilomètre !

PS : le résumé de mon chouette week-end est dans le post précédent !

La semaine passée, j'ai retrouvé 2 splendides photos en triant mon tiroir à médailles... Ce qui me permet de refaire un post historique ! C'était l 'époque bénie de l'internet à 52kb donc les organisations vous envoyait les photos par la poste gratuitement. Aujourd'hui, on a juste droit à un timbre poste sur internet bardé de logos et pour avoir la vraie photo, on doit payer mais là n'est pas le sujet...

J'ai donc retrouvé les photos de mon deuxième 20 kms de Bruxelles (en 2004...) et celle du semi de Bruxelles appelé City run qui à eu lieu lors de la première journée sans voiture et qui partait et arrivait au Heysel. Il se déroulait le 21 septembre 2004.

Je suis bien sûr resté amusé devant ces photos... pour plusieurs raisons :

20kms2004_2.jpg

Commençons par mes 20 kms de Bruxelles 2004. Deuxième course officielle après, je vous le donne en mille... les 20 kms de Bruxelles 2003 ! Je porte fièrement le dossard 11571 gagné de haute lutte en 2003 avec un chrono de 2h12... En 2004, on était pour la première fois 25000 et parmi eux 2 jeunes athlètes amis : Japy et moi-même comme en 2003 !

En 2004, je m'étais entrainé bien plus qu'en 2003 ! Ce qui n'était pas difficile et donc ma sortie hebdomadaire comprenait la montée de Tervuren en heure de pointe... J'ai fumé mes 3 paquets de pots d'échappement par sortie... mais ça a servi car vous pouvez voir sur la photo que je suis frais comme un gardon à l'arrivée et on imagine le sprint du bas de l'avenue de Tervuren pour tenter le « sous les 2 heures » que je frôlerais brillamment en 2h02...

Pour ce qui est de l'équipement... Le T-Shirt Domyo de base, L, bien sûr pour être bien de dedans et avoir tous les frottements possibles et imaginables... le collant du même équipementier. 3/4 car ça fait cool et on peut en avoir qu'un pendant toute l'année, ça réduit les frais... d'ailleurs si vous allez voir la photo du marathon de Beloeil, on voit que cet équipement est très solide et tient des années... les chaussettes de sport en coton de chez Carrefour et bien sûr les baskets achetées chez GoSport pour marcher en ville qui se sont transformées en chaussures de running suite au pari de faire les 20 kms en 2003... et elles tiennent toujours en 2004... Par contre, je n'ai pas hésité à investir dans la pointe de la technologie grâce à ma Bonne-Maman qui reste une fidèle supportrice d'où elle est maintenant. En effet, on peut voir le polar RS100 qui donnait le rythme cardiaque et... euh... et... ah oui ! Le chrono !!!! Au moins, c'est la seule qui ne prenait pas tout mon poignet de déménageur... Finalement, détail final, pas de couvre-chef... En voyant le résultat et cette concentration dans le regard de tueur, on se demande si cet homme refera une course un jour...

SemiBruxelles2004.jpg

Pour la deuxième photo, ça fait déjà plus pro ! Ben oui, je suis sur une piste d'athlétisme !!!! La frime totale ! J'en suis à ma 4ème course officielle !!! Encore une fois quelques détails me font sourire. L'équipement à nouveau... Il fait bien plus froid et j'ai dû casser ma tirelire pour m'acheter le T-Shirt manches longues du même équipementier... et sans un euro de sponsor !!! Toujours aussi large et bien moins respirant ! Un dossard comme je les aime : 3999. Les baskets ne sont toujours pas mortes !!! Ici, pas d'accompagnant en course mais pourquoi ai-je une pomme en main à l'arrivée ??? Et bien, une supportrice de Jette s'était mise sur le parcours pour me donner un ravito au 19ème. c' était ma collègue de bureau qui avait l'âge de mes parents mais qui n'a pas raté beaucoup de mes courses à Bruxelles ! Et quand je l'ai vu, j'ai eu droit à cette pomme ! Évidemment, je n'ai pas su la manger en courant mais je l'ai gardée jusqu'au bout et je l'ai dégustée après la ligne en remerciant ma supportrice car elle m'avait bien boosté pour finir dans un beau chrono de 1h51m52s !!!! Belle progression n'est-il pas ??? Bon, l'entrainement avait été un peu plus sérieux encore...

En voyant ces photos, j'ai repris la liste de toutes mes courses et je me suis rendu compte avec stupéfaction que j'allais faire ma 250ème course ce Jeudi sur l'Ekiden de Charleroi !!! Et Samedi, je passerai au-dessus des 4000 kms en compétition ! Quand on voit d'où je viens, je pense que ça peut donner espoir à n'importe qui ;-)). Et pour fêter ça, je vais faire l'Ekiden déguisé avec une équipe de déjantés et samedi, ce sera sur ma course préférée : l'Enfer des Collines d'Oeudeghien !!! De chouettes cadeaux d'anniversaire !!! 

21:55 Publié dans Historique | Commentaires (1) |  Facebook |

04/10/2011

Alors quoi ??? On ne peut plus se poser de questions...

... sans être assailli par des commentaires plus élogieux les uns que les autres ???

4295618-cow-running.jpg

Cette image n'a rien a voir avec le contenu du post mais si je ne la mets pas maintenant je n'arriverai jamais à la placer...


Evidemment, la première phrase fait partie de cet humour ravageur qui cache mal mon émotion... Voilà, je me pose deux, trois questions et c'est l'avalanche de remerciements et autre glorification ! Ce n'était évidemment pas le but, bande de sauvach' ! Comment voulez-vous que je passe pour quelqu'un de simple avec des commentaires comme les vôtres ! En tout cas, je me dois de vous répondre et de vous remercier à mon tour... Promis, à chaque fois que j'aurai un coup de mou, je viendrai relire vos commentaires et il ne faudra pas trop de temps pour être remis sur pied ! 

Je suis toujours étonné par l'influence qu'on peut avoir sur les gens sans s'en rendre compte et c'est ça aussi qui me faisait réfléchir. Vos commentaires me laisse sans voix. Je ne suis pas Ronaldo mais j'ai vite compris qu'il valait mieux avoir un modèle plus proche de soi et sans doute plus ouvert à la critique ;-). Arrêtez de me remercier car je ne fais pas ça pour ça et mon égo en prend un coup mais continuez à prendre plaisir dans votre passe-temps favori. Quand j'ai vu Mic arrivé sur le trail ou Axel fier d'avoir réussi à s'arrêter à temps, je suis fier de ça et je me dis que ce qu'on dit est écouté. Continuez à vous dépasser dans la joie et l'allégresse en écoutant votre corps !! Tous les exploits que vous faites, je les partage de près ou de loin et c'est ça aussi la force d'un club comme le nôtre !

J'en profites pour remercier mes Nadal à moi alors que je sais qu'il déteste ça autant que moi Clin d'œil :

Merci Japy qui m'a fait faire mon premier 20 kms de Bruxelles et qui a été là lors de tous mes marathons en "vrai" ou en pensée. Il m'apporte ce petit côté je fais n'importe quoi mais pas n'importe comment que j'apprécie plus que tout !

Merci au Coach qui prend le temps de nous faire évoluer à notre rythme et nous l'explique. Il le sait que je n'aime pas l'impliquer de peur de lui en vouloir si ça ne marche pas mais c'est lui qui construit les bases de chaque athlète ETE ! Et tout ça sans stress !!

Merci à Fab, rival de quelques saisons, juste quand j'en avais besoin pour augmenter ma vitesse avant de me lancer sur du long. Cette entente dans la recherche de l'amélioration a été un véritable moteur pour me faire progresser. Il est encore souvent là pour me pousser à me dépasser, il a du voir Annecy de son fauteuil...

Merci à ma supportrice préférée qui visite le monde en ne voyant que des arches gonflables avec des sponsors dessus et des types en short plein de sueur... Et qui malgré tout, attends de voir si je reviens plus ou moins entier de mes idées à la con !

Merci à tous ceux qui veulent apprendre et qui posent des questions. J'ai toujours avancé grâce à eux. Déjà lors de mes études, j'étudiais en répondant aux questions que se posaient les autres... Ca me force à avancer ! Alors arrêtez de me remercier car c'est vous qui me faites avancer !

Pour prouver que j'adore voir les autres se dépasser, j'ai été les voir à Bruxelles et j'en ai profité pour les encourager ! J'ai pu ainsi prendre plaisir à voir Christian, Mic, Shamrock, Stacy, JMJ, Thomas et les 7000 autres ! Quel plaisir de voir les exploits de chacun et encore un grand bravo à tous !

Me voilà reboosté ! Et le premier qui mets un commentaire élogieux se prend trois scéances de 8*400m à faire pour la semaine prochaine (mais si vous voulez vraiment, le post précédent est là pour çaRigolant) !!!

13:28 Publié dans Historique | Commentaires (1) |  Facebook |

30/09/2011

Faut-il avoir peur d’être un exemple pour les autres ?

DSC08108.JPG

Voilà une question qui peut paraitre très narcissique et très « jemelapèteunpeu » mais qui me travaille beaucoup pour l’instant. Beaucoup de raisons à celà. Depuis un ou deux ans, j’aime à épauler des jeunes ou moins jeunes qui se lancent sur des défis par lesquels je suis déjà passé : marathons, trails longs, gain de vitesse… J’ai vite pris plaisir à distiller des conseils sur base de mon vécu. Mon inscription au sein du forum de jogging.org est dans la même lignée. Je ne me suis jamais posé la question de ma responsabilité si quelqu’un allait se planter sur une course en suivant mes conseils ou simplement en pensant suivre mes conseils grâce à la lecture de ce blog…

Cette insouciance face à l’utilisation de mes écrits et mes oraux (c’est un peu n’importe quoi cette phrase…) vient de disparaitre. Et si quelqu’un allait se tordre la cheville sur un trail que je lui ai conseillé ? Et si quelqu’un qui a lu dans les moindres détails mes marathons passés et à copié ma manière de m’entrainer à travers les écrits des mois d’avant allait se planter gravement sur le premier marathon venu… Faut-il m’être une note en bas de chaque page : « L’auteur ne prend aucune responsabilté envers les petits malins qui désireraient faire la même chose que lui » ?

D’un autre côté, ce sont des modèles qui m’ont aidé à devenir ce que je suis donc je ne peux pas me cacher et ne pas faire profiter de mon expérience les générations futures ! (Houlà, ça devient grandiloquent !) Je prend plaisir à donner des conseils. Peut-être devrais-je plus souligner le fait que chacun doit faire son planning de course selon son potentiel et ne pas penser qu’on est tous identiques et qu’on peut tous arriver au même résultats ?

Comment je peux donner des conseils judicieux quand je me lance sur un trail avec la sensation que je ne suis pas dans mon assiette et sans écouter cette fatigue que j’avais au matin du 24/9 ? Comment je peux être un modèle quand je cours 32 kms avec une foulure de la cheville ? Dois-je écrire que je l’ai fait au risque de donner des idées à certains qui le copierait et s’en sortirait plus mal que moi ? Quelle est la bonne balance entre les conseils et les mauvais exemples à la con ??? Comment persuader quelqu’un qu’il faut écouter son corps alors que je montre à tout le monde que j’accumule les kilomètres ? Bien sûr, je le fais en écoutant mon corps et en m’octroyant des périodes de repos mais est-ce que je les soulignent assez pour qu’elles soient comprises par ceux qui me suivent ? ou qui veulent profiter de mon expérience ? Ai-je un quelconque droit à critiquer ceux qui ne s’écoute pas, qui semblent faire n’importe quoi, n’importe quand ? Est-ce que les félicitations données à quelqu’un qui fini son marathon en 4 heures en s’étant bien préparé son prise correctement et non comme un peu de foutage de gueule par un type qui fait ça plus vite et qui félicite que pour se donner bonne conscience ? Dois-je féliciter quelqu’un qui le fini en 3 heures 30 sans préparation alors que je sais qu’il peut le faire en 3 heures s’il s’y prépare plus correctement ?? Et ne pas le féliciter, n’est-ce pas un signe de mépris, d’esprit de compétition mal placé alors que ce n’est qu’un reflet de mon incompréhension ?

J’ai toujours eu la chance d’être dans un Club qui ne réfléchissait pas à ça. On court chacun de sa manière et on est fier de ce que les autres font mais mon ouverture sur le « monde extérieur » via le forum me fait rencontrer des gens que je connais moins et dont je ne connais pas les réactions. Dois-je changer mes habitudes pour ces nouvelles connaissances ? Vont-elles comprendre cette humour raffiné que je glisse quand je critique un peu ouvertement les choses pour les faire bouger ? Dois-je ajouter un peu de diplomatie dans mes écrits ??

Finalement, je pense que je vais rester comme ça et que les autres devront s’y faire. Je vais aller faire 42 kms comme lièvre pour au moins 3 types qui ont rêvé de les faire en 3 heures 30 et je vais prendre mon pied car je sais que j’ai respecté ma période de repos pour ma cheville et que si ça ne va pas.. et bien je resterai dans le stade à les attendre avec ma supportrice préférée et peut-être d’autres spectateurs connus !

Je vais continuer à prendre du plaisir à ce que je fais et à le partager sans obliger quiconque à me suivre dans mes folies mais en acceptant de la compagnie, bien sûr ! Et alea jacta est, nondidjap !

Je profites de cet aparté pour encourager tous ceux qui se lancent sur les marathons d’Automne. Qu’ils profitent un maximum et qu’ils soient fier d’eux  et du temps passé à les préparer car la préparation fait partie du plaisir de ce genre de course ! Et j’attends avec impatience les feedbacks et autres compte-rendus pour prendre plaisir à les lire.

13:16 Publié dans Historique | Commentaires (4) |  Facebook |